Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Les recherches menées sur l’utilisation du citrange Troyer (Poncirus trifoliata L.x Citrus sinencis L. Osbeck) comme porte-greffe pouvant remplacer le bigaradier (Citrus aurantium L.) sont prometteuses. Cependant, la présence du calcaire actif dans les sols limite son usage à cause de l’apparition de la chlorose ferrique. Aussi, l’objectif de cette étude est de passer en revue les recherches consacrées au comportement de ce porte-greffe en sols calcaires.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 93 , p. 107-115

Le présent travail est une contribution à l'étude des problèmes de gestion des irrigations des agrumes dans le contexte édapho-climatique d'El Menzeh dans la région de Gharb. L'essai a été conduit dans le Domaine Expérimental El Menzeh. Cette étude a été portée sur les arbres de Navel greffé sur le citrange Troyer planté sur un sol sableux et dont le système d'irrigation est converti en micro-jet en 2006. Cette étude a pour objectifs de déterminer les besoins en eau et les effets de la dose d'irrigation sur la croissance, la production et la qualité des fruits des agrumes. Cinq niveaux d'irrigation ont été testés (120%, 100%, 80% 60% et 40% d'ET). Les résultats acquis à travers les observations sur le végétal et le fruit montrent que la réduction de la dose d'irrigation a provoqué une diminution de la croissance végétative, du calibre final des fruits et du rendement en jus et enfruits. Par contre, elle a amélioré le taux de sucre et l'indice de maturité (taux de sucre! acidité). L'apport d'une dose d'irrigation réduite à 80% d'ET.c a pu maîtriser l'excès de vigueur mais elle n'a pas eu d'effet ni sur le rendement ni sur la qualité des fruits.

2008
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2008), no 123-124 , p. 103-118

La présente étude vise l’induction de la variation somaclonale via la callogenèse pour la sélection in vitro de lignée cellulaires tolérants à la salinité de cinq porte- d’agrumes (Poncirus trifoliata, Citrus aurantium, Citrus volkamériana, mandarinier Cléopâtre et le lime rangpur). Les cals ont été induits à partir d’embryons excisés et cultivés sur le milieu de Murashige et Tucker (1969) contenant l mgL-1 de 2,4-D et 0,5 mgL-1 de BAP. Deux méthodes d’induction de la résistance à la salinité on! été réalisées, la première se base sur la culture d’embryons oulet des cals sous stress appliqué de façon directe (0 gL-1, 3 gL-1, 6 gL-1, 8 gL-1, 9 gL-1et 10 gI-1 de NaCl): La deuxième méthode se base sur la culture des cals sous stress appliqué graduellement. Les résultats ont prouvé que la mandarine Cléopâtre présente la meilleure aptitude à la callogenèse en présence de sel et pour les différentes concentrations avec une moyenne de 73 pour cent. Il y a une amélioration de la résistance à la salinité par le test de stress graduel pour le P. trifoliata et le C. aurantium et même pour les porte-greffes considérés résistants à la salinité le mandarinier Cléopâtre et la lime rangpur. En effet, les cals sélectionnés en condition de stress salin graduel, montrent un développement normal jusqu ’à 9 gL-1 de NaCl pour le C. aurantium et le P. tnfoliata et jusqu’à 10 gL-1 pour le mandarinier Cléopâtre et le lime rangpur. Une nécrose totale des cals a été observée à la dose de 1l gL-1 de NaCl. Les cals de C. volkamériana ont exprimé une tolérance à 9 gL-1 de NaCl et une tolérance relative à 10 gL-1 de NaCI. C. vo présente ainsi une tolérance intermédiaire aux sels par rapport aux autres porte-greffes.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 116, p. 121-123

La sélection d'un porte greffe (PG) autochtone d'amandier performant, capable de tolérer la sécheresse et de donner des rendements intéressants en culture pluviale, devient une nécessité agronomique pour développer cette culture dans des régions fragilisées par l'aridité climatique. L'évaluation de 12 populations d'amandier amer et 4 d'amandier doux entant que porte-greffe à multiplication par semis, précédemment prospectées dans un germoplasme local a été entreprise sur cinq années consécutives. Les mesures effectuées sur la variété de base Marcona greffée sur ces porte-greffes, ont porté sur le déroulement des stades phénologiques, la croissance végétative, les relations hydriques de l'arbre avec son environnement, le rendement et les caractéristiques pomologiques des fruits. Les résultats obtenus ont montré que le débourrement, la floraison et les dates de chut des feuilles n'ont pas été influencés par la nature du porte-greffe. Les PG vigoureux ont induit une section du tronc plus importante (131 cm2 avec le génotype 011) et un allongement moyen annuel de la pousse de 46 cm. Les surfaces foliaires les plus élevées (12 cm2) ont été attribuées aux PG vigoureux. Le potentiel hydrique foliaire a différé selon les PG et les valeurs minimales ont atteint le seuil d'une plante xérophyte (-4MPa). Les PG de faible vigueur ont exprimé des taux importants de mortalité liée à leur sensibilité à la sécheresse. Les rendements les plus élevés ont été obtenus avec les PG d'amandier amer, US (8,4 kg d'amande en coque par arbre) et le PG AT8 (7,4 kg/arbre) soit une efficience respective de rendement de 81 el 61 gr/ cm2. Le poids des amandes et des amandons ainsi que le rendement au concassage (23%) ont été plus importants chez les porte-greffes vigoureux. Le branchement et la profondeur du système racinaire seront explorés.

2006
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2006), no 118-119 , p. 103-124

L’élargissement de la gamme de porte-greffes et variétés est une des priorités du secteur agrumicole en vue de surmonter certains problèmes entravant le développement de ce secteur, entre autres la tolérance à la salinité, au calcaire et aux maladies parasitaires. L’intégration des biotechnologies dans le programme de sélection des agrumes est une alternative très prometteuse pour relever ces défis. Divers travaux sont menés sur l’application des techniques de culture in vitro, entre autres pour l’obtention de varriants somaclonaux; et le développement d’un milieu de culture approprié une étape principale dans le processus de régénération de plants. Aussi, le présent travail a pour objectif la sélection d’un milieu de culture et de la concentration d’auxine propices à l’induction et au développement des cals de deux porte-greffes d’agrumes. Trois milieux MS (Murashige et Skoog), 1/2MS (macro de MS dilués de moitié) et MST (vitamines substituées par celles de MT), additionnés de 0.2 ou 0.4 mg/l de 2,4-D ont été testés et deux porte-greffes ont été utilisés. L’induction de cals de Poncirus trifoliata et de Citrus aurantium a significativement été améliorée en présence de 0,4 mg/l dans le milieu MST de 2,4-D (95 pour cent) comparativement à 0.2 mg/l. Après 12 semaines de subcultures, les caractères quantitatifs et qualitatifs mesurés (hauteur, surface, poids frais et poids sec) ont révélé la supériorité du milieu MST, comparativement à MS et 1/2MS, pour la prolifération des cals, sans différence significative entre les deux porte-greffes testés. En conclusion, le milieu MST additionné de 0.4 mg/l de 2,4-D peut être retenu pour l’induction et le développement des cals des deux porte-greffes Poncirus trifoliata et Citrus aurantium. Aussi, la surface des cals, méthode non destructive, peut convenablement être utilisée pour estimer les poids frais et sec du fait de la présence d’une très bonne corrélation entre ces paramètres.

2003
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2003), no 108 , p. 47-55

L’etude de l’aptitude a la conservation des fruits de trois clones de clementinier (Sidi Aïssa, Aïn Taoujdate et Cadoux) sur quatre porte greffes (Bigaradier, Rough lemon, citrange troyer et Mandarinier cleopatre) a donne les resultats suivants: Les pertes les plus importantes que subissent les fruits durant la conservation sont en general des degats dus aux pourritures. Apres 45 jours de conservation, les principales pourritures rencontrees sont la pourriture verte (86), la pourriture bleue (9), la pourriture mixte (4) et la pourriture a Alternaria (1). Cette derniere n’est apparue qu’apres un mois et demi de conservation. Aux differentes durees de conservation testees, et quelque soit le porte greffe, les clones SA et AT ont montre une patitude a la conservation meilleure (14) que celle du clone CA (26). Pour les trois clones de clementinier, et quelque soit la duree de conservation, le mandarinier Cleopatre a confere aux fruits une meilleure resistance aux avaries (7) comparativement aux trois autres portes greffes (19-25). Concernant l’influence de la combinaison clone-porte greffe sur l’aptitude a la conservation des clementiniers, il existe des differences significatives selon les combinaisons. Les fruits du clone CA sur Cleopatre ont montre moins de pourriture (10) que ceux de AT sur bigaradier (32) et ceux de SA sur rough lemon (35) et bigaradier (45), apres deux mois de stockage.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 88 , p. 57-66

L’étude de l’aptitude à la conservation des fruits d’orangers Valencia late et Washington Navel sur 4 porte greffes (Bigaradier, Rough lemon, Mandarinier, Cléopatre, et Citrange Troyer) a donné les résultats suivants: - Les principales pourritures rencontrées durant toute la période de conservation des fruits d’oranger Valencia, en chambre froide à 5?C, sont les pourritures à Pennicillium (98), avec une prédominance de la pourriture bleue (P. italicum), et à un degré moindre la pourriture à Alternaria (2); - Après trois mois de conservation, les taux d’avarie observés différent selon le porte greffe, ainsi, les fruits de Valencia sur bigaradier ont montré une aptitude à la conservation meilleure (2,9 de pourriture) que ceux sur citrange Troyer (10); - La température de conservation affecte le développement des pourritures sur les fruits Navel. Ces derniers conservés à 6?C montrent plus de pourritures (35) que ceux conservés à 4?C (21?) ou à 2?C (3) après 6 semaines de conservation. Cependant, cette dernière température s’est révélée préjudiciable pour la conservation des fruits. La température de 4?C s’est montrée adéquate pour la conservation des Navel; - Les principales pourritures rencontrées sont celles dues à Penicillium avec une prédominance de la pourriture verte (P. digitatum) aux différentes températures testées. La pourriture bleue et la pourriture mixte ne se sont pas developpées à 2?C; - Les oranges Navel sur mandarinier Cléôpatre ont montré une meilleure aptitude à la conservation (14) que ceux sur rough lemon (33).

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 85 , p. 137-147

Une étude a été menée pour pouvoir comparer l’efficacité de différentes techniques de mycorhization (dépôt d’inoculum à 1 cm au dessous du lit de semis, mélange d’inoculum avec semences et mycorhization au moment du repiquage) sur deux variétés de porte-greffe (bigaradier et citrange troyer), sous tunnel en plastique. Les plants mycorhizés ont montré une croissance et un développement meilleurs que les plants non mycorhizés. Pour les deux types de porte-greffe, l’efficacité de mycorhization a été influencée par la méthode d’apport de l’inoculum. Dans le cas du bigaradier, la technique qui consiste à placer l’inoculum 1 cm au dessous du lit de semis était supérieure aux deux autres méthodes d’apport; alors qu’avec le citrange troyer, le mélange de l’inoculum avec les semences s’est révélé la meilleure technique.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 85 , p. 111-120

Presentation des resultats relatifs a l'etude des caracteres de selection des porte greffes semis d'amandier, et etude des hybridations visant l'octroi d'un effet additif de ces caracteres.

1990
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 69 , p. 84-89

La pregermination des graines et leur semis sous tunnel ont permis de realiser des grains appreciables en temps, en espace et en quantite de graines necessaires pour l’obtention d’un nombre de plantules donne. L’utilisation d’un substrat adequat avec l’emploi de conteneurs ainsi que l’adoption des tunnels plastiques et de la technique de microecussonnage ont permis de reduire considerablement les delais de production de plants livrables. Il est ainsi devenu possible de produire jusqu’a 100.000 Plants par ha et par an au lieu de 30.000 Plants par ha tous les deux ans.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1988), no 64 , p. 1-11

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER