Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La gamme variétale en culture chez l'olivier repose sur les variétés nationales Picholine marocaine, Haouzia et Menara. Son élargissement à d'autres variétés étrangères est de nature à répondre à la diversité des systèmes de culture pour le développement de ce secteur mais également pour satisfaire une demande qui évolue. Les performances de production obtenues avec 14 variétés d'olivier conduites en deux systèmes contrastés (pluvial et irrigué) ont différé significativement entre les variétés et le milieu de culture. Le niveau moyen, de production obtenu a été de 32.6 et 43.5 Kg/arbre respectivement pour le système pluvial et l'irrigué et donc un gain moyen de rendement d'environ 14.5%. Les variétés Leccino, Menara, Manzanille, Ascolana Dura et Haouzia ont été les plus productives en pluvial (40 à 60 Kg/arbre). L'irrigation a amélioré significativement les rendements de toutes les variétés qui n'ont pas la même efficience d'utilisation de l'eau. Les variétés les plus productives dans les deux systèmes sont Ascolana dura, Leccino, Haouzia et Manzanille. L'alternance de production a caractérisé toutes les variétés mais avec un indice moyen plus élevé en pluvial (0.28) qu'en irrigué (0.22). Les variétés les plus alternantes sont Arbéquine, Frantoio, Picholine de Languedoc et Menara. Les teneurs en huile des variétés de table (Gordal Sévillane et Ascolana Dura) n'ont pas dépassé 6%, alors que pour les variétés exclusivement à huile (Arbéquine, Leccino, Picual et Frantoio) ces valeurs se sont situées entre 15,7 pour Arbéquine et 25,6% pour Frantoio. Pour les variétés à double fin, les teneurs en huile ont été de 20 à 23,5 %. L'irrigation a contribué à l'augmentation de la teneur en huile des variétés. Le poids moyen des olives a différé selon les variétés et s'est situé entre 1.2g (Arbéquine) et 8.3g pour Gordal en irrigué et 1.2 et 6.2 g respectivement pour les mêmes variétés en bour. Le gain moyen en poids des olives de toutes les variétés, engendré par l'irrigation,v à été d'environ 3.5 %. Les olives produites ont un poids moyen des noyaux qui a varié entre 1.15g pour Gordal et 0.28 g pour Arbéquine. L'augmentation moyenne du poids des noyaux, engendré par l'irrigation, pour toutes les variétés est de 6.3%. Cette augmentation a été très marquée pour la variété Gordal (29.2%). Les performances de production réalisées ont dépendu des variétés et du système de culture. En système irrigué, la production a été plus élevée et toutes les variétés ont répondu positivement aux apports d'irrigation. Les variétés Leccino, Menara, Manzanille et Haouzia ont donné les rendements les plus élevés en pluvial et semblent être plus adaptées à l'oléiculture en pluvial.

2013
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2013), no 127 , p. 21-43

La sélection clonale constitue une voie prometteuse de sélection largement utilisée chez les agrumes. Cette méthode a été utilisée par l'INRA Maroc sur l'espèce Citrus Sinensis (L.) Osbeck pour sélectionner des variants performants. Des variants (34), issus de semis apomictique de neuf variétés d'orangers (Pineapple, Pearson Brown, Hamlin, Washington Navel, Sanguinelli, Grosse Sanguine, Moro, Salustiana, Cadenera) ont été repérés au niveau des collections d'agrumes Afourer à Tadla. A partir de la même variété mère, plusieurs variants sœurs ont été sélectionnés pour constituer un groupe de variants génétiquement proches. Ces clones ont fait l'objet d'essai de comportement en comparaison avec leurs parents initiaux dans la région du Gharb sur un sol sablonneux. L'évaluation de ce matériel végétal a duré sept années et a porté sur les critères agronomiques et pomologiques et ceux liés à la qualité du jus. Le rendement moyen a varié de 23,3 kg/arbre à 119 kg/arbre, tandis que le poids moyen d'un fruit a varié de 168g à 320g. Les résultats de ces essais ont montré une prédominance des fruits juteux, de calibre moyen et avec un diamètre équatorial supérieur à 65 mm; critères acceptables pour le marché des fruits frais ou l'industrie du jus. Trois groupes d'orangers prometteurs sont sélectionnés pour le marché de fruits de table: Grosse Sanguine, Salustiana et Sanguinelli et au sein de chaque groupe un variant productif et de bonne qualité a été sélectionné. Ces variants prometteurs ont été décrits selon les descripteurs de l'UPOV et présentés pour l'inscription sur la liste provisoire des variétés d'agrumes.

2013
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2013), no 127 , p. 45-70

La possibilite d’intensifier la production fourragere dans le Rif central, au nord du Maroc, a ete etudiee a l’aide d’une serie d’essais realises dans la ferme pilote du Centre Regional de la Recherche Agronomique de Tanger a Assifane. Ces essais ont porte sur: 1. Choix varietal de la vesce et de l’avoine pour la production de foin; 2. Installation de prairies permanentes a base de Trifolium subterraneum; 3. amelioration de la vegetation spontanee par fertilisation. Les resultats montrent que la production de foin devrait etre basee sur l’avoine a maturite tardive en culture pure; les temperatures hivernales etant trop basses pour permettre une croissance competitive de la vesce. En ce qui concerne l’installation du trefle souterrain, un semis tardif apres un labour traditionnel meme en pente s’installe mieux qu’un semis de graines enrobees sur le sol non laboure. Le risque d’erosion est acceptable si ce semis permet l’installation d’une prairie permanente sans labour a l’avenir. L’amelioration de la vegetation spontanee des parcours et jacheres par fertilisation NP peut tripler les rendements et accelerer le recouvrement du sol apres le debut de la saison pluvieuse.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 87 , p. 213-226

Les légumineuses alimentaires occupent la seconde place dans l’assolement après les céréales, avec une superficie d’environ 470.000 ha. Les principales espèces cultivées sont la fève, le pois-chiche, la lentille et les petits pois. La production totale des légumineuses alimentaires en sec est de l’ordre de 3,5 millions de quintaux. Le rendement moyen varie de 6,5 à 8 qx/ha. La problématique de l’amélioration et de la stabilité des rendements est étroitement liée à l’utilisation efficiente de l’eau car la quasi totalité des légumineuses alimentaires sont des cultures non irriguées. La pratique de techniques culturales appropriées, l’utilisation de variétés productives et résistantes aux maladies et la lutte contre les mauvaises herbes sont parmi les moyens susceptibles d’augmenter le niveau et la stabilité de la production.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 89 , p. 77-82

En vue d’une meilleure intégration des grandes cultures et de l’élevage dans la zone Est de l’Algérie, une expérimentation a été mise en place dont l’objet est de comparer un pâturage amélioré à base de Medicago en rotation avec le blé à un pâturage traditionnel de jachère en rotation avec le blé. En comparaison à la jachère pâturée telle qu’elle est pratiquée actuellement, les pâturages à base de Medicago ont montré leur supériorité du point de vue production de matière sèche, de possibilité de pérenniser le système et de produire plus de viande. Pour promouvoir les pâturages à base de Medicago, des efforts supplémentaires devront être déployés en vue de mettre en place une stratégie de développement des semences de ces espèces.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 89 , p. 109-118

La production fourragere en Libye se concentre essentiellement dans les regions disposant d’eaux souterraines. Les principales cultures fourrageres sont la luzerne, l’avoine, la vesce, la vesce - avoine, l’orge, le millet, le sorgho et le sudan-grass. L’orge est la culture la plus importante du point de vue superficie. L’alimentation du cheptel depend beaucoup des concentres qui sont, soits produits localement, soit importes. De gros efforts ont été deployés pour la promotion de la production fourragere et pastorale. Dans les regions arides et semi-arides, plusieurs projets d’amelioration pastorale ont été réalisés comprenant la mise en place de clotures pour promouvoir les especes locales par fertilisation et sacrifiage, par le réensemencement de certaines espèces locales ou importées telles que Artemisia, Atriplex et Acacia, et le resemis des Medicago annuelles entre les lignes des arbustes. Dans les régions céréalières, les efforts ont été concentrés sur l’orge et des Medicago annuelles. Des recherches sont menées pour la selection de cultivars de vesce, de gesse, de Medicago, et pour l’introduction du triticale.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 89 , p. 149-157

Douze variétés d’avoine ont été testées, durant les campagnes agricoles 1988-89 et 1989-90 dans quatre localités caractérisées par des conditions édapho-climatiques différentes. La biomasse totale, la hauteur au stade floraison, le nombre de jours à l’épiaison et les réactions aux différentes maladies ont été notés. Les paramètres de stabilité selon le modèle de eberhart et russel, l’écovalence et l’indice de supériorité ont été calculés pour déterminer le type d’adaptation des variétés. Les lignées 81-c-704, rahma et rommani-153 caractérisées par des rendements supérieurs à la moyenne (7 t/ha de ms) et par des coefficients de régression supérieurs à l’unité, donc adaptées aux environnements favorables. Le deuxième groupe comporte les lignées iii-33, ghali et bulban avec un rendement supérieur à la moyenne et un coefficient de régression inféreiur à l’unité. Ces variétés représentent une large adaptation. Le reste des lignées a donné des rendements inférieurs à la moyenne et un coefficient de régression inférieur à 1; ces lignées sont donc à écarter.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 79 , p. 63-73

Cette étude est une contribution à l’étude du rythme d’exploitation de la luzerne dans le tadla. Les facteurs étudiés sont le stade phénologique de la plante à la première coupe et le rythme de coupes des repousses. Le stade à la première coupe n’affecte pas le rendement en matière sèche si les coupes suivantes ont lieu vers le stade de floraison. Par ailleurs, l’effet des deux facteurs étudiés a varié selon les cycles de croissance. Le rendement maximum de la première repousse correspond au stade ôfloraisonô et celui des repousses ultérieures au stade ôbourgeonnementô. Le rendement en matière sèche cumulé, montre que malgré le nombre de coupes élevé que permet le rythme rapide, ce rendement reste élevé lorsque l’intervalle entre coupes est suffisamment grand.

1993
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 79 , p. 145-152

Des essais d’arbustes fourragers concernant le choix approprie d’especes et de varietes destinees a la plantation, la technique d’installation par differentes methodes de semis et des releves pour estimer la production de matiere seche d’atriplex nummularia ont ete realises dans le maroc oriental. Les pertes d’installation lors de la plantation d’arbustes fourragers peuvent etre diminuees considerablement par un choix approprie d’especes et de varietes. Les especes d’arbustes fourragers du genre atriplex semblent convenir beaucoup mieux a une plantation dans la region. Dans un essai de semis, seule la methode ômound-nicheô a permis l’installation de plantes d’a. nummularia, A. halimus et A. undulata jusqu’a la fin de la periode experimentale, apres une annee, et ceci malgre les conditions pluviometriques relativement favorables de cette annee experimentale. Les rendements en matiere seche divegents de peuplement d’a. nummularia non patures, ages de 4 ans, de 889 resp. 398 g/arbuste, obtenus sur un site favorable et defavorable, montrent qu’avant la plantation, il est necessaire de choisir le site approprie.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 74 , p. 85-104

L’interaction genotype x milieu (g x m) et les parametres de stabilite ont ete evalues pour la levee et la production fourragere des luzernes (medicago) annuelles. L’etude a ete conduite sous deux macroclimats, continental aux etats unis d’amerique et mediterraneen au maroc entre 1983 et 1986. Dix genotypes de ces luzernes annuelles (medics), un cultivar de luzerne perenne (m. sativa L.) et trois trefles (Trifolium spp.) ont ete testes dans 12 environnements. Les differences apparues entre genotypes pour la levee et le poids specifique des semences, et la presence de l’interaction gxm recommendent que la dose de semis des varietes de luzernes annuelles soit une caracteristique genotypique et doit etre raisonnee en fonction des conditions du milieu. Les varietes ayant produit les plus hauts rendements en fourrage ont ete m. truncatula cv. Borung a sidi el aydi, m. truncatula cv. Paraggio a jemaa shaem, et m. scutellata cv. Robinson a tessaout. La production fourragere a ete positivement liee a la reussite de l’installation surtout dans les conditions ou le cycle de vegetation et d’exploitation est court.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 76 , p. 45-58

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER