Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La résistance de onze variétés du riz (Oryzae sativa L.) utilisées ou nouvellement sélectionnées au Maroc à la pyriculariose (Magnaporthe grisea) a été évaluée en utilisant une collection marocaine de onze isolats représentant les différentes lignées clonales détectées dans le pays. L’inoculation a été faite par pulvérisation foliaire d’une suspension de spores. Les résultats obtenus montrent que huit variétés sur les onze testées sont sensibles à toutes les souches utilisées. En outre, les variétés Thaibonnet, Dinar; INRAM6 sont pourvues d’au moins un gène de résistance spécifique vis à vis d’une partie des souches marocaines. La variété Farah s’est révélée résistante à toutes les souches marocaines et à dix isolats en provenance d’autres pays et connus pour leur spectre de virulence très large. Les variétés Elio, et Thaibonnet, malgré qu’elles soient sensibles à presque la totalité des souches marocaines ont un bon niveau de résistance partielle.

2000
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 102 , p. 73-81

Dans cet article, on a mesuré pour chaque espèce ou souche de Trichoderma, sa capacité à envahir les colonies de Pyricularia oryzae, agent pathogène du riz, ainsi que ses modes d’action : mycoparasitisme, émission des substances inhibitrices non volatiles et volatiles. En confrontation directe, les Trichoderma testés inhibent de 89 à 100 la croissance de Pyricularia oryzae et certains d’entre eux montrent un mycoparasitisme de l’ordre de 60 à 75 . Les substances volatiles ou diffusibles produites par les Trichoderma inhibent également la croissance du pathogène. Cette inhibition est variable et dépend de l’antagoniste testé.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 96 , p. 9-17

L’aptitude de certains Trichoderma sp. à inhiber in vitro la croissance mycélienne de Pyricularia oryzae a été examinée à 4 températures (15 ?C, 23 ?C, 28 ?C et 32 ?C) et à 4 pH (4,5 ; 6 ; 6,9 et 8). Les pH 4,5 et 6 et la température 28 ?C sont les valeurs optimales auxquelles les antagonistes étudiés sont les plus efficaces.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 96 , p. 19-24

L’inoculation simultanée de Pyricularia oryzae et de l’antagoniste aux plantes du riz a montré que les Trichoderma testés présentent un bon pouvoir protecteur des feuilles du riz contre la pyriculariose. Les dégâts de la maladie sont réduits de 71 à 88 par rapport à ceux induits par le pathogène lorsqu’il est inoculé seul aux plantes de riz. Les valeurs des coefficients d’infection ont diminué également d’une manière importante lorsque les plantes ont été inoculées par Pyricularia oryzae et les antagonistes.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 96 , p. 25-31
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER