Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Un diagnostic systémique de sept étables laitières suburbaines (région de Rabat) a été réalisé à travers l'analyse des pratiques d'élevage. Les résultats ont montré des performances de reproduction satisfaisantes (intervalle vêlage/vêlage moyen de 13 mois environ) avec l'utilisation exclusive de l'insémination artificielle. Toutefois, le rendement laitier annuel moyen par vache était très variable entre exploitation, de 1 036 à 5 994 kg. La contribution des concentrés dans le bilan fourrager était cruciale (en moyenne 2 920 UFL par vache et par an), représentant 59 % de l'énergie nette ingérée. Les résultats ont ainsi confirmé que l'élevage suburbain était réalisé à "coups de concentrés". Une équation de régression multiple a montré que le rendement laitier était significativement relié, à plus de 80 %, à la consommation de concentrés. La marge brute moyenne par vache et par an était positive et égale à 6 212 dirhams.

2006
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2006), no 118-119 , p. 155-168

Ce travail de synthèse a permis de recenser 25 essais de désherbage de l’orge non irriguée réalisés au Maroc entre 1975 et 2000 : 19 essais dans la province de Settat, 5 dans la province d’El Kelaa des Sraghna et un essai dans la province de Safi. Les objectifs de tous ces essais étaient d’évaluer les herbicides pour leur sélectivité à l’égard de l’orge et pour leur efficacité sur les adventices dicotylédones. Les pertes de rendement grain dues aux adventices ont varié entre 0 et 70 pour cent. Les gains de rendement grain dus au désherbage chimique ont dépassé 100 pour cent dans trois essais. Dans 76 pour cent des essais, les gains en rendement grain ont dépassé 100 kg/ha. Ces niveaux de gains permettent de couvrir les frais d’un traitement herbicide antidicotylédones. La formation des agriculteurs dans les domaines du choix des herbicides et de leur application correcte permettra de généraliser le désherbage chimique de l’orge au Maroc. Même si le désherbage chimique n’augmente pas le rendement, il améliore la qualité du produit récolté.

2000
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 101 , p. 91-100

Malgré l’extension de la micro-irrigation dans la région de Massa, la culture de la pomme de terre demeure conduite sous l’aspersion. Actuellement, les informations et les études de recherches sur sa conduite et sa rentabilité économique sous goutte à goutte, sont rares ou inexistantes. Les objectifs de cette étude sont: la comparaison de l’effet des systèmes d’irrigation goutte à goutte et aspersion sur le rendement et l’évaluation de l’efficience et de la rentabilité du goutte à goutte sur la pomme de terre. Les résultats obtenus montrent que sous une bonne gestion des irrigations de la pomme de terre, le goutte à goutte et l’aspersion réalisent de bons résultats téchnico-économiques (rendements élevés, tubercules de bonne qualité), relativement identiques, avec des régimes d’irrigation respectives de 90 pour cent ETM et 100 pour cent ETM. Ces systèmes induisent des marges bénéficiaires par hectare semblables, avec toutefois un léger avantage pour le goutte à goutte. De par ses avantages techniques, telle que la maŒtrise des irrigations et les mauvaises herbes, le goutte à goutte constitue un atout pour la production de la pomme de terre dans la région du Massa.

2000
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2000), no 102 , p. 37-47

Ce travail concerne la synthèse de 117 essais de désherbage chimique du blé dur (Triticum durum Desf.) réalisés dans 8 provinces et 4 périmètres irrigués entre 1970-71 et 2000-01 : 86 essais en bour et 31 en irrigué. Un total de 89 essais a été conduit dans les domaines de l’état et 28 essais chez les agriculteurs. Un total de 45 herbicides composés d’une, de deux ou de trois matières actives a été testé dans les essais en milieu bour et 15 herbicides testés dans les essais irrigués. Les densités des adventices estimées au stade épiaison de la culture dans les parcelles non désherbées ont varié entre 6 et 741 plantes/m2, et les poids secs ont varié entre 50 et 7990 kg/ha. Les pertes en rendement grain du blé dues aux adventices ont varié entre 0 etl00 pour cent en bour et entre 0 et 80 pour cent en irrigué. Les gains de rendement grain dus au désherbage ont dépassé 100 pour cent dans 8 essais en bour et dans 2 essais irrigués. Ils ont dépassé 100 kg/ha dans 100 pour cent des essais irrigués et dans 70 pour cent des essais en bour. Ils ont dépassé 1000 kg/ha dans 24 essais irrigués (77 pour cent) et 15 essais en bour (17 pour cent). Les rendements en paille ont dépassé 1000 kg/ha dans 10 essais irrigués et 6 essais en bour. Selon les prix actuels des grains du blé dur, des herbicides et de la main d’ouvre, le désherbage chimique avec les herbicides anti-dicotylédones a été rentable dans 100 pour cent des essais irrigués et dans 70 pour cent des essais en bour. Le désherbage avec les anti-graminées a été rentable dans 97 pour cent des essais irrigués et dans 44 pour cent des essais en bour. L’amélioration des rendements en grain et en paille a été évidente quand le désherbage chimique a été associé à d’autres techniques agricoles performantes. La formation des agriculteurs dans les domaines de reconnaissance des adventices au stade plantule, du choix des herbicides et des techniques d’application est nécessaire pour la généralisation du désherbage chimique du blé dur au Maroc.

2002
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2002), no 106 , p. 11-38
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER