Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Cette etude porte sur les aelia du maroc (principales punaises des bles au maroc) notamment les aspects relatifs a la morphologie et la biologie des differentes punaises, la localisation geographique, la systematique, la photoperiode et les arrets de developpement chez les aelia, la dynamique des populations ainsi que les ennemis naturels de ces punaises de cereales.

1969
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1969), no 30 , p. 1-135

Les parasites oophages des pentatomoidea appartiennent aux trois familles d’hymenopteres suivantes: encyrtidae, torymidae, (chalcidoidea) et scelionidae (proctotrupoidea). L’analyse du complexe parasitaire oophage qui est l’objet de cette deuxieme partie de notre travail porte a la fois sur: l’identification rigoureuse des especes, le developpement embryonnaire, larvaire et nymphal, la morphogenese, les rapports hotes-parasites, la fecondite, le comportement, les competitions intra-interspecifiques et le parasitisme naturel.

1969
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1969), no 31 , p. 137-323

Les auteurs font l’inventaire de la flore cryptogamique trouvee sur l’avocatier (persea americana mill.) Au maroc. Un certain nombre d’organismes ont ete observes, les plus abondants et les plus dangereux sont: physalospora rhodina (berk. Et curt.) Cke., Physalospora perseae doidge et sphaceloma perseae jenk. Ces trois champignons sont accompagnes d’une flore assez abondante et certains paraissant des especes nouvelles sont decrits sous le nom de leptosphaeria gratissimae, peroneutypa perseae, deplodia rabatica et hendersonea multa. L’expose se termine par une liste de tous les champignons observes sur les especes du genre persea ainsi que par une importante bibliographie traitant de la question.

1970
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 34 , p. 47-90

La mise au point d’un elevage permanent de graphosoma semipunctana fabricius a ete realisee grace au caractere homodyname que presente cette espece. Facile a entretenir et peu encombrant, il permet de produire 700 oeufs par jour a partir de lots de 2500 larves neonates mis en elevage tous les douze jours. L’auteur, donne, en outre, sur cette espece de pentatomide des precisions sur sa localisation au maroc, la succession des generations, l’influence de la temperature et de l’humidite sur le cycle evolutif. Il decrit egalement les differents stades larvaires et trouve pour chacun d’eux, deux etats morphologiques. Plusieurs formes nouvelles sont representees: transversale, lateralis, subdecipiens, sublineata, lineata, hyperfarcifera, bimaculata, hypermelanica et nigra. Enfin, l’auteur developpe le complexe des parasites oophages infeode a graphosoma et qui ne comprend pas moins de 13 especes d’asolcus, 2 especes de gryon, 2 especes de telenomus, 13 especes d’aoencyrtus.

1966
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1966), no 20 , p. 43-101

Description de deux especes nouvelles de la flore marocaine a savoir la sphagnum amblyphyllum russ. R. Br. et la Notholeana marantae (l.) et leur localisation dans les regions du Maroc.

1966
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1966), no 21 , p. 125-126

La maladie des ôtaches brunesô du palmier-dattier, initialement decrite par fawcett et klotz sous le nom de ôbrown blotchô, trouvee frequemment au maroc et dont on ignorait l’origine, est occasionnee par mycosphaerella tassiana (de not.) Johans. Les fructifications parfaites de ce parasite ont pu etre directement observees dans les tessus alteres et les ensemencements ont donne la forme conidienne de ce champignon. Une revision comparative des cryptogames appartenant aux genres mycosphaerella jogans. Et didymella sacc. Signalees sur palmaceae montre que ces organismes sont distincts de m. Tassiana, agent responsable des taches brunes du palmier-dattier. En annexe sont indiques tous les champignons observes sur les especes du genre phoenix.

1968
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1968), no 26 , p. 1-24

Cinq types d’oranges shamouti sont etudies, quatre d’entre eux ayant ete cultives au meme endroit, dans des conditions identiques de pollinisation croisee libre. L’orange shamouti moghrabi est une variete tres distincte du fait de son manque presque total d’acidite: elle se rattache au groupe des oranges douceatres. Les oranges shamouti iaffaoui et shamouti beladi du liban ont des nombres moyens de pepins par fruit significativement differents, ce qui corrobore l’opinion habituellement soutenue dans ce pays selon laquelle il s’agit de deux varietes distinctes. La forme de ces pepins est differente entre les deux varietes. Les oranges se rencontrant sous le nom de jaffa au maroc et au portugal sont differentes entre elles: l’orange jaffa du maroc est tres nettement asperme et presente des pepins voisins de ceux de l’orange shamouti beladi du liban, tandis que l’orange jaffa du portugal est plus frequemment spermee et a des pepins ressemblant a ceux de l’oragne shamouti iaffaoui. Quelques caracteristiques chimiques de quatre de ces varietes sont donnees.

1965
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1965), no 17 , p. 1-10

L’auteur donne la liste de vingt quatre especes de lepidopteres pteroridae capturees au maroc et dont plusieurs n’avaient jamais ete signalees dans ce pays ni en afrique du nord. Les plantes-hotes des larves sont indiquees, ainsi que la repartition geographique et les saisons de capture des adultes. De nouvelles synonymies sont etablies ou supposees.

1964
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1964), no 13 , p. 155-165

Variete plutot qu’espece legitime, le citrus volkameriana pasquale est connu depuis plus de trois cents ans mais n’est redevenu d’actualite que depuis les trvaux d’origine italienne ayant conclu a son interet comme porte-greffe resistant au (deuterophoma tracheiphila petri) et a la gommose (phytophthora ssp.). Bien que considere par certains autres comme une variete de limemandarine (citrus limonia osbeck), l’auteur voit dans le citrus volkamerina un hybride de citron (c. Limon burmann) avec probablement le bigaradier (c. Aurantium linne). Une large description de l’arbre, de la feuille, de la fleur et du fruit termine l’article.

1965
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1965), no 14 , p. 29-46

Fichier des especes climax presentant les especes pistacia lentiscus l., Quercus suber l., Et ziphitus lotus l. Lam. Du point de vue nom latin, famille, noms vernaculires utilises au maroc et numero d’ordre dans le catalogue des plantes du maroc, aire geographique, systematique, biologie, ecologie, repartition et utilisation.

1965
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1965), no 16 , p. 1-21

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER