Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Le souchet à tubercule (Cyperus rotundus L.) est une adventice vivace difficile à combattre. L'efficacité des herbicides systémiques est tributaire de la connaissance de la période de restitution des réserves glucidiques chez l'adventice. Les teneurs en hydrates de carbone non structuraux (TNC) des tubercules el des rhizomes du C. rotundus issu d'un verger d'agrumes (zone ensoleillée = interlignes et zone ombragée = sous frondaison) et d'un vignoble ont été déterminées mensuellement pendant une année et en fonction de sa phénologie. Les pourcentages de TNC/g de matières sèches obtenues au niveau des tubercules (67,4 - 26,0%) sont beaucoup plus élevées que celles obtenues au niveau des rhizomes (11,9 - 2,1%). Les courbes de l'évolution des TNC des tubercules suivent en général l'allure en « V » avec des cycles d'hydrates de carbone qui différent selon la méthode d'échantillonnage et le biotope. Pour le prélèvement par unité de surface, le niveau maximal de reconstitution des TNC est atteint en juin dans les biotopes agrumes zone ensoleillée et vignoble, et en juillet pour le biotope agrumes zone ombragée. Alors, que pour le prélèvement par plante, le flux maximal des réserves glucidiques vers les tubercules est atteint en juin lors de la floraison. Les implications de ces résultats pour la mise en œuvre d'une stratégie de lutte contre cette adventice sont discutées.

2007
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2007), no 121-122 , p. 35-50

Du 26 au 28 janvier 1976 un froid exceptionnel dans le gharb et dans la vallee du loukkos, cause une deterioration de la qualite de la canne. Dans les diverses zones de production de canne, les temperatures baissent de 3c a 5c ou davantage. D’apres ces resultats, il semble qu’une canne bien developpee, qui est frappee par un fort gel comme en janvier 1976, peut etre recoltee au moins jusqu’en avril. Selon le degre d’endommagement, la qualite ne s’ameliorera pas comme d’habitude pendant cette periode ou baissera, ce qui cause des pertes en sucres; mais une deterioration dangereuse de la qualite n’a lieu qu’en avril et surtout apres ce mois, quand les temperatures sont plus elevees.

1979
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1978), no 56 , p. 1-36

En zone gelive, pour prolonger la periode de traitement a l’usine, ou pour eviter une deterioration de la qualite de la canne apres l’incidence de gel on peut recolter la canne en hiver. A afourer, la vegetation obtenue apres la plantation ou celle apres des coupes d’automne et du debut de l’hiver est souvent detruite par le gel. Un nouveau depart a lieu tot au printemps. Au debut du mois d’octobre, la canne de repousse de 12 mois n’est pas assez mure pour permettre un traitement a l’usine; mais au debut du mois de decembre, les rendements et la qualite sont satisfaisants. Au debut du mois de fevrier, les resultats sont encore meilleurs. Avec recolte en decembre, 3 repousses sont bien productives, avec recolte en fevrier, meme 4. La plus forte diminution de la densite de plantation et de rendements intervient apres un hiver froid. La temperature minima absolue enregistree a afourer est de -4?c; elle a ete observee 2 fois en 20 ans. Cette temperature a cause un noircissement des pointes de vegetation et des bourgeons lateraux et dessechement de feulles d’une canne mure. Cependant, 6 semaines apres le fort gel, la qualite de la canne a toujours ete bonne.

1973
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1972), no 44 , p. 35-49

Des recoltes successives faites sur les varietes cp 44-101 et nco 310 pendant plusieurs annees dans la vallee du loukkos pres de larache ont donne les indications suivantes: avec des recoltes printanieres, un degre de maturite acceptable pour une canne vierge est obtenu a l’age de 13 mois environ. Si la periode de vegetation se prolonge au-dela de 13 mois, les rendements en cannes et en sucre augmentent jusqu’en hiver. Dans ce cas, la qualite de la cp 44-101 reste bonne en ete, mais celle de la nco 310 risque d’etre moins bonne si les irrigations ne sont pas suspendues pour forcer la maturation. Avec la recolte de la canne de repousse a intrvalle de 12 mois, les plus hauts rendements et la meilleure qualite sont obtenus au printemps (mars a juin). En ete, la qualite de la variete cp 44-101 est moins bonne, celle de la nco 310 mauvaise. Par contre, en octobre, une canne de 12 mois peut avoir de nouveau une qualite permettant le traitement en usine; mais les teneurs en sucre reducteurs sont encore elevees. A partir de decembre, la qualite est bonne, meme s’il a fait humide en automne. La productivite des repousses baisse plus fortement dans le cas de recoltes en ete, automne et hiver que dans celui de recoltes au printemps. D’apres les resultats obtenus avec des recoltes a intervalles de 18 mois, on peut obtenir une canne de bonne qualite pendant toute l’annee, pourvu que la duree de vegetation soit assez longue. Apres 18 mois en automne (apres 2 etes et un hiver), les rendements sont plus eleves qu’au printemps (apres un ete et deux hivers).

1973
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1973), no 46 , p. 59-85

Dans cette note, les chercheurs font le bilan de 10 annees d’experimentation de la betterave sucriere. Dans une premiere partie, une etude minutieuse de la qualite de la betterave recoltee dans differentes regions du maroc, a permis de conclure, en tenant compte du choix des varietes, des epoques, du mode et de la qualite des semis, que les betteraves les plus precoces (recoltees fin juillet au plus tard), sont les plus avantageuses. En effet, d’une part, elles necessitent moins de soins que les varietes tardives; d’autres part, elles sont tres cotees sur le marche grace a leur teneur elevee en saccharose. Les auteurs donnent ensuite une liste des ennemis vegetaux et animaux de la betterave sucriere et indiquent les divers moyens de les combattre. Enfin, dans une deuxieme partie, ils presentent une etude detaillee du prix de revient de la culture betteraviere dans deux exploitations irriguees.

1973
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1973), no 47 , p. 69-123

De 1964 a 1970 cinq varietes de canne a sucre ont ete experimentees dans la vallee du loukkos, pres de larache. Malgre un approvisionnement en eau limite les resultats obtenus avec les deux meilleures varietes, sont encourageants pour leur grande culture. La cp 44-101 a donne un rendement moyen de 93 t de canne et de 13,6 t de sucre extractible a l’hectare par an. Le rendement moyen de la nco 310 est inferieur: 76 t de canne et 10,6 t de sucre. Parmi les 5 varietes, cp 44-101 et nco 310 ont egalement la meilleure qualite: des teneurs en saccharose et une purete du jus elevees, des teneurs en sucres reducteurs pas trop elevees et de faibles teneurs en sels mineraux. L’echantillonnage des repousses avant les recoltes de 1966 et 1967 indique des teneurs en saccharose acceptables deja fin mars et mi-avril, 10 mois environ apres les recoltes precedentes. Pour une canne vierge (1965), il a fallu 12 mois et demi environ, periode qui semble exceptionnellement courte. La recolte de la canne plantee a ete faite debut juin et celles des 5 repousses mi-juin ou fin juin, c’est-a-dire un peu apres la periode consideree comme optimale en espagne.

1972
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1971), no 39 , p. 1-13

L’experimentetion sur les dates de semis et de recoltes de la betterave sucriere dans le tadla a ete effectuee pendant cinq annees consecutives. Les resultats indiquent que les semis devraient commencer de bonne heure, c’est-a-dire vers la mi-septembre, et se poursuivre jusqu’en decembre ou janvier. Des semis encore plus tardifs donnent en moyenne des resultats inferieurs et ne contribuent pas necessairement a une prolongation de la periode pendant laquelle les racines ont une qualite permettant une exploitation industrielle rentable. En general, les rendements en racines et les teneurs en saccharose sont suffisants a partir du debut du mois de mai (semis de septembre), epoque a laquelle la compagne sucriere devrait demarrer. Cependant les betteraves sont nettement plus precoces apres un hiver a temperatures minima moderees. La periode de recolte la plus favorable pour les semis de septembre, d’octobre et de novembre commence au debut du mois de juin et pour les semis de decembre et de janvier, au mois de juillet environ. Dans la plupart des cas, les teneurs en saccharose et les puretes du jus commencent a baisser vers la fin du mois du juillet. C’est le niveau des maxima des temperatures aux mois de juin et de juillet, qui semble determiner l’epoque et aussi l’importance de cette baisse.

1968
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1968), no 27 , p. 17-39

Selon les indications des prelevements a tetouan et d’un essai de varietes dans le bassin du loukkos, les varietes cp 44/101 et nco 310 semblent particulierement bien convenir a la production sucriere des cannes au maroc. La teneur en sucre de ces deux varietes de performances semblables et la purete du jus, etait toujours plus elevee que celle des varietes co 290, tu 1376 et poj 2725. Les rendements obtenus dans le bassin du loukkos avec ces deux varietes, depassant 13 t/ha de sucre brut, soit plus de 12 t de sucre elabore, sont remarquables. Ils etaient beaucoup plus eleves que ceux des autres varietes. Meme en tenant compte des legers pertes de sucre dans la fabrication et des rendements en sucre inferieurs dans la grande culture, ces resultats sont encourageants pour la culture de la canne dans les regions du littoral.

1966
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1966), no 18 , p. 69-76
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER