Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Le cheptel est une composante intrinsèque des systèmes de production de la zone pluviale du Moyen Orient. L'approvisionnement en ressources fourragères reste une contrainte principale dans l'alimentation animale. Dans les zones pluviales arides el semi ardes, la fertilisation phosphatée a été démontrée efficace pour l'amélioration des rendements des céréales. Cependant, peu de recherches ont été conduites sur les cultures fourragères. La réponse des légumineuses à la fertilisation phosphatée a été variable en fonction des espèces et variétés. Peu d'études aux champs sur les légumineuses fourragères et pastorales ont été conduites pour déterminer les effets des engrais phosphatés sous les conditions arides et semi arides méditerranéennes. Nous avons évalué la réponse de neuf variétés appartenant à quatre légumineuses fourragères (Vesce, Lathyrus, Medics et pois fourrager) aux différents apports de P2O5 sous trois types de sols ayant différents niveaux de fertilité phosphatée. Nous avons aussi évalué au champ les effets des apports croissants en P2O5 sur la croissance des Medics spontanée sur une période de huit ans. La réponse des légumineuses aux P2O5 sur les trois types de sols des stations expérimentales a été variable selon l'espèce, la variété et le site. Mais des quantités allant jusqu'à 20Kg/ha de P2O5 ont amélioré les rendements et la qualité de la plupart des variétés des légumineuses étudiées. Les deux essais conduits sur les légumineuses fourragères et pastorales ont montré les effets positifs de la fertilisation phosphatée que se soit sur les céréales ou les légumineuses dans le cadre de rotation sous les conditions climatiques des pays méditerranéens. Une analyse du sol est adéquate pour déterminer la quantité de P2O5 et apporter par type d'espèces et de cultures.

2007
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2007), no 121-122 , p. 17-33

Dans le but de sauvegarder et de valoriser les espèces spontanées d’intérêt fourrager et pastoral en Tunisie, deux missions de prospection ont été entreprises en juin 1992 et 1994, avec la collaboration de l’ICARDA, dans la Tunisie centrale et septentrionale o— la pluviométrie varie de 100 à 1 500 mm. Durant ces missions, 1 300 écotypes de légumineuses fourragères et pastorales ont été collectés sur un total de 130 sites. Quatre vingts douze écotypes de vesces ont été utilisés dans cette étude préliminaire de la répartition écologique de ces espèces. Vicia.sativa nigra et V.villosa sont fréquentes en zone humide alors que V.narbonensis est commune en zone subhumide et V.monantha en zone aride et semi-aride. V.lutea lutea est généralisée à l’ensemble de la zone prospectée. Les espèces telles que Vicia villosa, V.sativa amphicarpa et V.tetrasperma sont rare en Tunisie. L’analyse des données édapho-climatiques a montré que la répartition géographique des vesces spontanées est dépendante de l’altitude des sites et des facteurs climatiques. Les composants chimiques du sol ne semblent pas influencer cette distribution. Comme toutes les espèces spontanées, les vesces sont menacées par l’érosion génétique sous toutes ses formes. Etant des plantes messicoles, les vesces subissent, en plus de l’action climatique, les effets néfastes de toutes les opérations d’entretien et d’intensification des cultures. Entre 1979 et 1994, il semble que plusieurs espèces de vesces sont soit disparues soit en voie de disparition. La flore actuelle tunisienne, d’après notre inventaire, contient 10 espèces et sous espèces de vesces identifiées : V.sativa sativa, V.sativa nigra, V.sativa macrocarpa, V.sativa amphycarpa, V.monantha, V.narbonensis, V.lutea lutea, V.lutea hirta, V.villosa, V.tetrasperma.

1997
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 95 , p. 83-92

En vue de selectionner des cultivars de vesce dont la productivite est superieure au temoin local constitue par la vesce cmmune, huit genotypes de Vicia sativa ont ete evalues pour la resistance au froid, le rendement en semences et fourrager. Les notations de la resistance au froid ont ete effectuees aux mois de janvier et fevrier de chaque annee selon un descripteur international comprenant cinq echelles. Le rendement fourrager aussi bien pour les semis en pur que pour les semis en association avec l’avoine a ete determine au stade 50 de la floraison de la vesce. Le rendement en semences a ete evalue a la maturite des semences. Les essais ont ete installes a la station experimentale de l’INRAT a Sedjenane (zone bioclimatique de ôl’humideô). Les resultats ont montre que Vicia sativa est une espece qui a une tolerance acceptable au froid. Les genotypes tardifs ont ete plus productifs que le temoin utilise et les genotypes precoces en zone humide. La precocite de floraison etait positivement correlee avec le rendement en semences et negativement corelee avec le rendement fourrager.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 87 , p. 63-75

Des prospections pour la collecte des genres Vicia et Lathyrus au Maroc ont ete effectuees par l’echantillonnage de 174 sites situes dans quatre regions geographiques. Un total de 450 populations ont ete utilisees dans une etude preliminaire de distribution de ces deux genres. Vicia sativa a ete l’espece la plus frequente, rencontree sur plus de 80 des sites de collecte. Parmi les Lathyrus, l’espece L. articulatus etait la plus repandue, trouvee dans 34 des sites. Vicia sativa spp. nigra a montre une meilleure adaptation aux hautes altitudes que les autres sous-especes de sativa. Vicia villosa etait aussi adaptee aux altitudes elevees, alors que les especes du genre Lathyrus ont ete generalement restreintes a des altitudes de moins de 500 metres. Aussi bien Vicia que Lathyrus ont prefere les sols a ph eleve, Lathyrus plus particulierement. Vicia villosa spp. dasycarpa etait une exception et etait plus frequente sur les sols faiblement acides. Vicia villosa spp. dasycarpa et L. articulatus ont ete les especes les plus competitives vis a vis des cultures cerealieres. Il semble qu’une petite, mais potentiellement importante population residuelle de genotypes a dehiscence reduite existe chez Vicia sativa spp. sativa et nigra, et peut etre aussi chez Lathyrus articulatus.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994 ), no 84 , p. 17-27

Identification de deux especes erica mediterranea l. et vicia bithynica l. recolte respectivement a l’ouest de ceuta et ksar es sghir.

1966
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1966), no 21 , p. 127
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER