Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Un essai a йtй conduit chez les agriculteurs dans une zone semi-aride du Maroc (375 mm de pluie) pour comparer la rйponse de quatre cйrйales а l’apport de l’engrais phosphatй (0, 10, 20 et 40 kg P/ha) sur un sol calcimagnйsique (Petrocalcic Palexeroll) pauvre en P (4,0 mg/kg P extrait au NaHCO3). Les quatre cйrйales йtaient l’orge cv. Arig 8, le blй tendre cv. Saada, blй dur cv. Cocorit et le triticale cv. Juanillio. La biomasse et le rendement en grain ont augmentй avec l’augmentation de la dose de P. Les rendements du blй dur йtaient infйrieurs а ceux des autres cйrйales, probablement а cause des dйgвts causйs par la cйcidomyie (Mayetiola destructor Say.). Les orges ont relativement donnй les meilleurs rendements. La teneur en phosphore du sol a subi des variations durant la saison. Cette йtude a йtй utilisйe comme un essai de dйmonstration sur la rйponse des cйrйales au phosphore pour les vulgarisateurs et les agriculteurs de la rйgion. Les rйsultats de cette йtude peuvent кtre applicables aux zones bour favorable recevant des prйcipitations annuelles de 300 а 450 mm.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 90 , p. 81-87

Au Maroc, les régions arides et semi-arides couvrent 87 des terres arables. Ces régions sont caractérisées par des conditions hydriques très limitées avec des pluviométries faibles et très aléatoires. Les régimes thermiques, les sols superficiels et érodés et la pratique de techniques culturales traditionnelles aggravent les déficits hydriques. L’échec des cultures est commun. Pour lever ces contraintes, le Maroc et l’USAID ont établi le Centre aridoculture vers la fin des années 70. Quinze ans plus tard, cette unité de recherche a développé des technologies, connaissances et méthodologies adaptées pour les systèmes d’exploitation fragiles et les contraintes des ressources naturelles. Les axes de recherche concernent la caractérisation agroclimatique et socio-économique, la conservation des ressources naturelles (sol, eau, patrimoine génétique), l’utilisation efficiente des intrants, le développement de technologies peu coûteuses, création de variétés résistantes aux stresses biotiques et abiotiques, conception de systèmes de culture alternatifs et flexibles; l’intégration de l’élevage; les aspects sociaux et économiques des technologies développées; et la mise en oeuvre d’une approche appropriée de transfert de technologies, d’étude d’impact et de dissémination de l’information. Les résultats de cette expérience indique clairement l’importance de la recherche agronomique et du transfert de technologies dans la préservation des ressources naturelles et la mise en place d’une agriculture durable en mesure de satisfaire les besoins des générations à venir.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 92 , p. 69-81

L’élevage dans les zones arides s’est fondé pendant des siècles sur une combinaison variable de systèmes agricole et pastoraux. Pendant le siècle dernier, la sédentarisation et la densification des usages des terres ont contribué à l’émergence de systèmes nouveaux, plus productifs mais aussi, d’un point de vue écologique, plus destructifs. Les pâturages étant surexploités, la durabilité des systèmes qui continuent à en dépendre largement est menacée, ainsi qu’est menacé l’ensemble ou l’environnement qui les abrite. D’ou le lien direct entre la problématique de l’élevage et celle de la gestion durable de l’ensemble des ressources naturelles. Les expériences menées en Afrique du Nord et au Moyen Orient suggèrent que les approches intégrées et participatives peuvent générer une gestion plus efficiente des ressources et des politiques plus efficaces de lutte contre la pauvreté. La plus récente de ces approches est l’approche ô Développement locale ô, Elle vise à organiser les populations locales sur une base décentralisée et à les impliquer dans les processus de planification de manière à les responsabiliser en tant que citoyens. Ce papier introduit les principes de base de l’approche, en liaison avec la problématique de l’élevage et celle du développement des petites exploitations.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 3-26

Due a son potentiel de rendement eleve, sa resistance aux maladies et son adaptabilite aux zones marginales, le triticale peut etre une alternative ou au moins un cereale complementaire dans les zones a faible precipitation. Ce travail vise a etudier les reponses de trois varietes de triticale aux engrais azotes et phosphates dans les zones arides et semi-arides du Maroc. Une augmentation significative du rendement des trois varietes due aux apports d’engrais a ete obtenue. Les doses de 100 a 150 kg N/ha et 30 kg P/ha ont donne le meilleur rendement. Cependant, les trois varietes different dans leur reponse aux apports d’engrais. En ce qui concerne l’engrais azote, la reponse des trois varietes a la dose 100 kg N/ha etait de l’ordre suivant: Juanillo a produit plus que Drira Outcross qui elle meme a produit plus que Beagle, Alors que pour la reponse de ces varietes a la fertilisation phosphatee on a constate que Drira Outcross etait toujours mieux que juanillo qui elle meme etait mieux que Beagle. Le rendement en grain et en paille du triticale peut etre augmente d’une maniere significative par l’apport d’engrais azotes et phosphates et surtout dans les sols pauvres.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 88 , p. 93-101

En vue de la revégétation des milieux dégradés en zones arides tunisiennes, un programme de recherche visant la sauvegarde et la conservation du patrimoine phytogénétique de ces zones a été mené depuis 1986, à l’Institut des Régions Arides de Médenine. Parmi les principales réalisations figurent la collecte de semences, la conservation ex-situ, la caractérisation biologique du matériel végétal collecté, la réalisation d’essais de resemis de parcours en milieu aride, la mise au point de techniques de production de semences, et l’échange de semences. Une vingtaine d’espèces autochtones ont été identifiées et doivent être considérées de première priorité au moment du choix du matériel végétal pouvant être utilisé pour la réhabilitation des parcours dégradés et la fixation biologique des accumulations sableuses en Tunisie aride.

1995
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 89 , p. 119-124

L’efficacité de la fertillisation azotée des céréales en zones arides et semi-arides de la quatité et la distribution des pluies. L’application des engrais azotés à un stade de croissance précoce permet à la culture de s’établir et de profiter au maximum des pluies précoces. Cependant, il est difficile de savoir jusqu’à quel stade de croissance on peut retarder l’apport des engrais azotés sans affecter le rendement. Les objectifs de cette étude étaient: (i) evaluer l’effet des différentes doses et de différents temps d’apport d’engrais sur les céréales en zones arides et semi-arides; (ii) quantifier les pertes d’azote par volatilisation en cas d’un apport en surface sous forme d’urée. Les traitements un apport de n étaient à differents stades de croissance de deux variétés d’orge arig-8 et tamelalt, une variété de blé juda et une variété de triticale juanillo. L’azote a été appliqué à une dose de 60 kg/ha sous forme d’ammonitrate aux stades deux feuilles, 4 feuilles, tallage, montaison et épiaison. Pour répondre au deuxième objectif, un essai a été installé parallèlement pour quantifier les pertes d’azote par volatilisation à partrir de l’urée appliquée en surface à différentes périodes avant le semis. Le rendement en grain et en matières seches de toutes les céréales n’était pas affecté par le temps d’apport de l’engrais azoté et ceci jusqu’au stade tallage. Une baisse de rendement de 22 et 27 a été observée lorsque l’apport d’azote a été retardé aux stades montaison et épiaison respectivement. Malgré leur différence en rendement, les variétés repondaient de la même façon aux apports d’engrais azotés. Les résultats obtenus nous permettront de conclure que l’application des engrais azotés aux céréales peut être retardé jusqu’au stade tallage sans réduire significativement le rendement. Les rendements obtenus des traitements concernant l’application de l’urée en surface avant le semis n’ont refleté aucune perte significative de l’azote par volatilisation.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 85 , p. 15-23

Le programme de recherche du centre aridoculture de settat (maroc) concerne: l'amelioration varietale (selection de varietes adaptees aux conditions agronomiques des zones semi-arides, productives et resistantes aux maladies et parasites); l'amelioration des techniques culturales (travail du sol, economie de l'eau, technique de semis, fertilisation, mecanisation, systemes de culture); la protection des cultures (desherbage chimique, lutte contre la cecidomyie); et l'etude des systemes de production et l'analyse des contraintes socio-economiques.

1990
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1989), no 67 , p. 43-49

Apres un bref apercu sur les contraintes du milieu (climat et type de sols) des regions de abda et chaouia, l’etude essaye de montrer les consequences de la secheresse sur les systemes de culture, et d’analyser la place de l’orge dans cette evolution.

1991
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 71 , p. 88-102

Les resultats d'une tournee dans certaines regions arides et semi-arides du maroc en vue d'identifier les principales maladies des cultures fourrageres et pastorales de ces regions sont presentes. 24 Zones incluant 47 parcelles ont ete prospectees. L'expression et l'importance des maladies ont ete variables suivant les zones. Les maladies les plus repandues ont ete comme suit: vesce: mildiou; pois fourrager: oidium, mildiou, ascophyta; medicago spp.: Pseudopeziza; luzerne: pseudopeziza, phoma, stemphyllium; orge: oidium, helminthosporiose; avoine: helminthosporiose. Les moyens de lutte contre ces maladies ont ete ensuite presentes .

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1987), no 62 , p. 201-209
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER