You are here

Hibiscus cannabinus, cinq annees d’experimentation au maroc

RĂ©fĂ©rence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1962), no 5 , p. 67-97
Auteurs: 
Iltis, J.
AnnĂ©e: 
1962
RĂ©sumĂ©: 

L’auteur expose les resultats de l’experimentation effectuee au maroc jusqu’en 1955, cette experimentation fut mise en place a rabat, et consistait principalement en des essais de dates et densites de semis: la densite retenue fut de 20cm entre les lignes et 5cm entre les plants, tandis que les semis de la premiere decade du mois d’avril donnent les meilleurs resultats au point de vue du rendement. A partir de 1955, l’experimentation est faite dans le tadla. Dans les essais varietaux, c’est leôtealô ou ôderoua rougeô qui donne les meilleurs resultats. Aucune conclusion exploitable n’a pu encore etre degagee des essais de fumure minerale realises tant par la methode classique que par la methode des variantes systematiques. Les conclusions tirees des resultats des essais d’irrigations permettent de preconiser, pour le tadla, une dose d’eau d’environ 7000m3/ha repartie de la facon suivante: irrigations tous les 15 jours en mai et juin, puis tous les 10 jours en juillet, aout et septembre, soit environ, selon la pluviometrie de printemps, 10 a 12 irrigations de 650m3/ha. En ce qui concerne les epoques de semis, ce sont les semis effectues de la fin mars a la mi-avril (15 avril au plus tard) qui donnent les meilleurs rendement en fibres. L’auteur termine son expose en donnant un apercu des methodes employees en grande culture sur le domaine de la deroua.

Texte intĂ©gral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER