Vous ĂŞtes ici

Compte rendu du workshop sur l’introduction du systeme ley farming (perugia 26-30 juin 1989)

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
RĂ©fĂ©rence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 69 , p. 5-10
Auteurs: 
Al Faiz, C.
AnnĂ©e: 
1990
RĂ©sumĂ©: 

Au terme de l’atelier de travail sur l’introduction du systeme ley farming (perugia 26-30 juin 1989), il s’avere que le systeme ley farming tel qu’il est pratique en australie est difficilement transposable sur l’ensemble des pays du bassin mediterraneen, mais on peut d’ores et deja avancer que les composantes socio-economiques et techniques constituent la principale contrainte au developpement du systeme dans ces regions. Il appartient donc a chaque pays, en fonction des problemes a resoudre, des objectifs qu’il veut atteindre, d’etudier l’adaptabilite du systeme ley farming aux conditions specifiques ou il se trouve. L’experience du maroc a la lumiere d’une enquete d’evaluation de l’operation ley farming illuste bien la problematique du systeme. Le maroc a ete un des pays les plus recents a lancer l’operation sur de plus vastes superficies comparativement aux autres pays du bassin mediterraneen. Ceci lui a permis de chiffrer avec exactitude, a la fois les succes, les echecs, et les causes. Meme si les objectifs de depart ne sont pas atteints, l’existence d’une demande importante des agriculteurs pour la semence (7000 ha) montre que le systeme est mis en marche au maroc et qu’il faut accentuer les efforts de recherche et vulgarisation vers les zones potentielles ou le choix de groupes cibles doit etre redefini. La gestion des ressources genetiques des medicago et des trefles doit aboutir a la creation de cultivars adaptes devant remplacer les varietes australiennes qui ont montre une defaillance dans un certain nombre de pays.

Texte intĂ©gral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER