Vous êtes ici

Evaluation des performances de production de14 varietes d'olivier (olea europaea L.) Nationales et méditerranéennes dans deux systèmes contrastés de culture (pluvial et irrigué) au Maroc

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
Référence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2013), no 127 , p. 21-43
Auteurs: 
Hadiddou, A. (INRA, Meknes (Ma) centre Régional de la Recherche Agronomique de Meknes) E-mail:amalh2@yahoo.com; Oukabli, A. (INRA, Meknes (Ma) centre Régional de la Recherche Agronomique de Meknes) E-mail:oukabli2001@yahoo.fr; Moudaffar, C. (Université
Année: 
2013
Résumé: 

La gamme variétale en culture chez l'olivier repose sur les variétés nationales Picholine marocaine, Haouzia et Menara. Son élargissement à d'autres variétés étrangères est de nature à répondre à la diversité des systèmes de culture pour le développement de ce secteur mais également pour satisfaire une demande qui évolue. Les performances de production obtenues avec 14 variétés d'olivier conduites en deux systèmes contrastés (pluvial et irrigué) ont différé significativement entre les variétés et le milieu de culture. Le niveau moyen, de production obtenu a été de 32.6 et 43.5 Kg/arbre respectivement pour le système pluvial et l'irrigué et donc un gain moyen de rendement d'environ 14.5%. Les variétés Leccino, Menara, Manzanille, Ascolana Dura et Haouzia ont été les plus productives en pluvial (40 à 60 Kg/arbre). L'irrigation a amélioré significativement les rendements de toutes les variétés qui n'ont pas la même efficience d'utilisation de l'eau. Les variétés les plus productives dans les deux systèmes sont Ascolana dura, Leccino, Haouzia et Manzanille. L'alternance de production a caractérisé toutes les variétés mais avec un indice moyen plus élevé en pluvial (0.28) qu'en irrigué (0.22). Les variétés les plus alternantes sont Arbéquine, Frantoio, Picholine de Languedoc et Menara. Les teneurs en huile des variétés de table (Gordal Sévillane et Ascolana Dura) n'ont pas dépassé 6%, alors que pour les variétés exclusivement à huile (Arbéquine, Leccino, Picual et Frantoio) ces valeurs se sont situées entre 15,7 pour Arbéquine et 25,6% pour Frantoio. Pour les variétés à double fin, les teneurs en huile ont été de 20 à 23,5 %. L'irrigation a contribué à l'augmentation de la teneur en huile des variétés. Le poids moyen des olives a différé selon les variétés et s'est situé entre 1.2g (Arbéquine) et 8.3g pour Gordal en irrigué et 1.2 et 6.2 g respectivement pour les mêmes variétés en bour. Le gain moyen en poids des olives de toutes les variétés, engendré par l'irrigation,v à été d'environ 3.5 %. Les olives produites ont un poids moyen des noyaux qui a varié entre 1.15g pour Gordal et 0.28 g pour Arbéquine. L'augmentation moyenne du poids des noyaux, engendré par l'irrigation, pour toutes les variétés est de 6.3%. Cette augmentation a été très marquée pour la variété Gordal (29.2%). Les performances de production réalisées ont dépendu des variétés et du système de culture. En système irrigué, la production a été plus élevée et toutes les variétés ont répondu positivement aux apports d'irrigation. Les variétés Leccino, Menara, Manzanille et Haouzia ont donné les rendements les plus élevés en pluvial et semblent être plus adaptées à l'oléiculture en pluvial.

Texte intégral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER