Vous ĂŞtes ici

La fusariose vasculaire (bayoud) du palmier dattier : 1isolement des microorganismes antagonistes envers fusarium oxysporum f. Sp. Albedinis a partir des sols resistants de la palmeraie de marrakech

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
RĂ©fĂ©rence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 3-19
Auteurs: 
Sedra, H. Maslouhy, M.A. (Institut National de la Recherche Agronomique, Marrakech (Maroc). Laboratoire de pathologie vegetale)
AnnĂ©e: 
1994
RĂ©sumĂ©: 

Cette etude consiste a rechercher dans les sols de palmeraies des microorganismes antagonistes au Fusarium oxysporum f.sp. albedinis et a apprecier leur activite in vitro sur ce parasite. Les tests d’antibiose effectues entre le parasite et les microorganismes isoles des sols de palmeraies de Marrakech et du Draa, ont permis de selectionner parmi 420 microorganismes 6 antagonistes exerçant une activite inhibitrice vis-a-vis du parasite. Ces antagonistes isoles a partir des sols de Marrakech resistants au Bayoud, sont composes de 4 bacteries Pseudomonas fluorescents (M-B1, M-B2, M-B3, M-B4), d’un champignon Stachybotrys sp. (M-C1) et d’un actinomycete (M-A1) non identifie. La confrontation in vitro des colonies des antagonistes avec celles du parasite se traduit par une inhibition (de 24 a 47 selon les antagonistes) de la croissance du parasite. La sporulation des colonies de ce dernier en bordure de la zone d’inhibition est fortement reduite (70 a 99). Ces observations laissent penser a l’existence d’une action inhibitrice mettant en jeu des substances de nature chimique.

Texte intĂ©gral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER