Vous ĂŞtes ici

La lutte biologique contre aonidiella aurantii au maroc

RĂ©fĂ©rence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 95-100
Auteurs: 
Benassy, C. Euverte, G.
AnnĂ©e: 
1971
RĂ©sumĂ©: 

Lorsqu’apres un peu plus d’une annee, l’elevage d’aspidiotus hederae donnait des resultats satisfaisants, deux especes d’aphytis furent introduites de californie a la fin de juillet 1965. Pendant la seconde moitie de 1965, la multiplication de ces parasites fut entreprise et vers la fin de la meme annee, le stade d’elevage massif fut atteint. Le premier lacher eut lieu au debut de janvier 1966. Au cours des annees suivantes la production, tant annuelle que mensuelle, changea beaucoup. Les fluctuations proviennent de la difficulte rencontree dans l’elevage massif de la cochenille diaspine sur les fruits de plusieurs especes de courge, dont la conservation pendant la periode d’entreposage laisse beaucoup a desirer : cucurbita moschata s’altere en se dessechant, alors que citrullus vulgaris se liquifie et se fend. Une autre difficulte reside dans les dimensions reduites des fruits. Aussi l’irregularte de la prduction des aphytis a-t-elle conduit, d’annee en annee, a une reduction des surfaces traitees. Les premiers lachers effectues en 1966 s’etendaient sur 22 ha. Plus tard il y eut des lachers sur 6 ha en 1968 et cette annee-ci sur 1,30 ha. Malgre toutes ces difficultes il a pu etre constate que l’efficacite d’aphytis varie selon l’espece de coccide.

Texte intĂ©gral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER