Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

L'auteur cite les principaux problemes phytosanitaires poses a l'agrumiculture marocaine tels que : les maladies (chlorose , la tristeza, la psorose, la xyloporose, l'exocortis, la bacteriose, la gommose), les insectes, les nematodes, les cochenilles, les pucerons, les acariens et les oiseaux.

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 91-94

Lorsqu’apres un peu plus d’une annee, l’elevage d’aspidiotus hederae donnait des resultats satisfaisants, deux especes d’aphytis furent introduites de californie a la fin de juillet 1965. Pendant la seconde moitie de 1965, la multiplication de ces parasites fut entreprise et vers la fin de la meme annee, le stade d’elevage massif fut atteint. Le premier lacher eut lieu au debut de janvier 1966. Au cours des annees suivantes la production, tant annuelle que mensuelle, changea beaucoup. Les fluctuations proviennent de la difficulte rencontree dans l’elevage massif de la cochenille diaspine sur les fruits de plusieurs especes de courge, dont la conservation pendant la periode d’entreposage laisse beaucoup a desirer : cucurbita moschata s’altere en se dessechant, alors que citrullus vulgaris se liquifie et se fend. Une autre difficulte reside dans les dimensions reduites des fruits. Aussi l’irregularte de la prduction des aphytis a-t-elle conduit, d’annee en annee, a une reduction des surfaces traitees. Les premiers lachers effectues en 1966 s’etendaient sur 22 ha. Plus tard il y eut des lachers sur 6 ha en 1968 et cette annee-ci sur 1,30 ha. Malgre toutes ces difficultes il a pu etre constate que l’efficacite d’aphytis varie selon l’espece de coccide.

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 95-100

Aleurothrixus floccosus est distribue de la floride et du mexique jusqu’en argentine en passant par les caraibes et l’amerique centrale. Recemment il a penetre en californie a san diego et en basse californie a tijuana. Un projet de lutte biologique par importation de parasites, entrepris conjointement par le mexique et les usa, est en cours d’execution. Les observations effectuees en floride, au mexique, a la jamaique, a la guadeloupe, a el salvador, en argentine et au bresil, indiquent un degre eleve de controle biologique naturel, generalement complet. Au perou et au chili, les resultats de la lutte biologique varient de mediocres a bons. L’utilisation d’insecticides mal choisis ou l’absence dans ces pays de certains parmi les principaux parasites pourraient en etre la raison. Il se peut que les invasions de a. Floccosus y arrivent de l’est des andes. D’apres des recherches limitees faites a l’etranger, l’auteur a trouve douze especes (ou formes) de parasies, provisoirement distinguees comme suit: amitus spiniferus (mexique, el salvador, perou, chili); eretmoceerus paulistus (floride, mexique, el salvador, perou, argentine); encarsia sp.2 (Mexique, el salvador); encarsia sp.3 (Bresil); signiphora townsendi (bresil, el salvador); cales noacki (chili, argentine); prospaltella sp.? (Bresil); p. Brasiliensis (bresil); p.Pres de brasiliensis 1 (mexique) et p. Pres de brasiliensis 2 (el salvador).

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 101-104

Actuellement, un nouvel aleurode, aleurothrixus floccosus mask., A envahi la partie occidentale du bassin mediterraneen et fait peser une lourde menace sur les plantations de citrus. A. Floccosus presente sous le climat de la cote d’azure 4 a 5 generations. L’echantillonnage hebdomadaire de 300 feuilles de citrus a montre que le principal facteur de regulation etait la competition intraspecifique (surpopulation). L’absence de parasites indigenes et la penurie de predateurs nous ont conduit a tenter l’acclimatation de parasites qui semblent efficaces dans l’aires de dispersion originelle de l’aleurode.

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 105-109

L’agrumiculture, production tres ancienne au maroc repandue specialement dans les zones irrigees, s’etend aujourd’hui sur 65 000 hectares. Les principales regions de cultures sont: la vallee du souss, le gharb, l’oriental, le tadla avec beni mellal, les zones de marrakech, de larache, de fes, de meknes et de rabat. La culture realisee selon un type moderne, produit en moyenne annuellement de 20 a 30 t/ha. L’agrumiculture est la deuxieme ressource pour l’exportation. L’office de commercialisation exterieur (o.C.E.) Qui a le monopole, pratique une politique de qualite. Les producteurs sont groupes en une association (aspam) dont le service agrotechnique assure les liaisons entre la recherche et le praticien.

1970
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 1-23

L’auteur a elabore une methode d’echantillonnage fonde sur la statistique et le comportement de saissetia oleae en vue d’obtenir une estimation de la densite sur un seul arbre pour servir a des etudes precises sur les fluctuations des populations de ce coccide en fonction de facteurs dependant ou non de la densite, tout en reduisant au minimum le travail de numeration. A un seul stade du cycle biologique (femelles en train de pondre) la population totale, le nombre de feuilles et la longueur des rameaux et brindilles sont determines sur un seul arbre, et puis, pendant toutes les generations successives, la densite relative est evaluee a dix pour cent pres. Les parties de citrus echantillonnees ne sont pas detachees; l’echantillon demeure sur l’arbre et se compose a chaque comptage d’un certain nombre de feuilles, ou de feuilles, brindilles et rameaux, suffisant pour determiner le comportement migratoire et la densite de population de saissetia oleae.

1970
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 25-31

Depuis 1934, 5 especes de cochenilles nuisibles aux agrumes ont ete introduites en sicile occidentale. Les plus nuisibles sont les diaspines c. Dictyospermi, m. Beckii, a. Hederae et pseudococcus citri risso. On a entrepris de dresser un inventaire des aphlinidae parasites de cochnilles des agrumes. Les taux de parasitisme varient suivant les especes de 0,1 (m. Beckii) a 15-30 (c. Hesperidum) et 90-95 (p. Ziziphi par a. Citrinus) au printemps. Aonidiella aurantii mask. Se repand dans toute la sicile, et les attaques sur fruits sont deja importantes dans la province de bagheria. Son parasitisme est a l’etude et parait important par endroit. En vue d’elever des aphelinidae un elevage d’aspidiotus hederae vall. A ete entrepris a palerme sur courge, puis sur pommes de terre.

1970
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 33-38

L’auteur mentionne les especes de cochenilles les plus nuisibles aux agrumes de la sicile orientale. Etant donne le peu d’efficacite des parasites indigenes sur chrysomphalus dictyospermi morg., Aspidiotus hederae vallet aonidiella aurantii mask. L’institut d’entolomologie agricole de l’universite de catane a importe de riverside (california) au cours du printemps 1964 aphytis melinus de bach et a. Lingnanensis compere. L’auteur decrit l’elevage des deux hymenopteres en captivite et le lacher dans les vergers d’agrumes. Il indique le pourcentage de parasitage des cochenilles par a. Melinus et precise davantage la biologie de ce chalcidien qui, en sicile, accuse une generation tous les 22 jours, devient actif au champ a la fin de mars ou au debut d’avril et le reste jusqu’a decembre. Enfin, il affirme que seul a. Melinus s’est adapte au nouveau milieu et que dans la province de catane, ou iridomyrmex humilis mayr n’est pas encore tres repandu, ce chaldicien reussit a ôcontrolerô efficacement c. Dictyospermi et a. Hederae, alors que dans la province de messine ou i. Humilis est tres repandu, a. Melinus n’a pas donne a l’egard de a. Orantii de resultats satisfaisants.

1970
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 39-46

Apres avoir presente l’inventaire des cochenilles des agrumes en italie, leurs degats et les problemes de la lutte, l’auteur expose le programme de recherches en cours a l’institut d’entomologie agricole de portici. Dans le but de mettre au point une methode de lutte biologique ou integree contre planococcus citri (risso) des observations sont en cours sur la dynamique des populations et sur les facteurs abiotiques et biotiques qui influencent le developpement de ce pseudococcide.

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 47-55

L’auteur donne la liste des cochenilles nuisibles en grece et de leurs parasites introduits et discute l’efficacite de quelques especes importees vis-a-vis de leur hote. C’est le cas d’aphytis melinus de bach et a. Lepidosaphes compere qui donnent de bons resultats contre chrysomphalus dictyospermi mogran et lepidosaphes beckii newman respectivement. A. Melinus reduit la densite des populations de a. Aurantii plutot lentement. Cryptolaemus montrouzieri mulsant, qui fut introduit contre planococcus citri risso, n’etait pas etabli tandis que metaphycus helvolus l’etait et remplacait le parasite indigene de saissaitia oleae bern, m. Flavus. Quelques donnees sur l’elevage de a. Melinus sur diaspis echinocacti bouche en insectatium sont mentionnees. La methode d’echantillonnage des diaspines et quelques donnees sur les resultats obtenus sont indiquees.

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1970), no 37 , p. 57-65

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER