Vous êtes ici

Mise en evidence du virus 2 associé à l’enroulement foliaire de la vigne dans le vignoble tunisien (Grapevine Leaf Roll associated virus 2 : GLRaV2)

Référence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 127-136
Auteurs: 
CHABBOUH, N. (Institut National de la Recherche Agronomique de Tunisie, Rue Hédi Karray, 2049. Ariana- (Tunisie));MAHFOUDHI, N. (Institut National de la Recherche Agronomique de Tunisie, Rue Hédi Karray, 2049. Ariana- (Tunisie)) ;BESSAI, R. (Institut Nat
Année: 
2004
Résumé: 

Après les observations et les expérimentations réalisées sur la maladie de l’enroulement foliaire dans le vignoble, les principaux; symptômes de la maladie ainsi que leurs effets sur les produits de la vigne ont été définis. Cependant, les connaissances sur son étiologie ne sont pas encore complètes. En effet, sept Closterovirus sont associés à la maladie de l’enroulement foliaire de la vigne (Turturo et al., 2000), certains de ces virus sont démontrés comme en étant les véritables agents, le rôle des autres n’a pas encore été démontré. La recherche du rôle du GLRVa2 dans le syndrome de l’enroulement viral, chez les cépages de cuve et de table, en Tunisie, a été réalisée en utilisant les techniques complémentaires suivantes:- la symptomatologie en plein champ a permis de repérer des souches extériorisant les symptômes caractéristiques de l’enroulement foliaire de la vigne en plein champ;- L’analyse systématique au moyen de l’EUSA a permis de déceler la présence du GLRaV2 dans les échantillons provenant du champ ou cultivés en serre. avec ou sans symptômes;- L’indexage biologique par greffage des échantillons sur des indicateurs ligneux sensibles permet de caractériser l’enroulement commun et d’extérioriser des symptômes suggérant la présence du GLRaV2 sur des indicateurs spécifiques;- L’amplification génique au moyen de la technique moléculaire RT-PCR a confirmé la présence du GLRaV2 dans des échantillons non enroulés au champ sur des variétés normalement sensibles;- L’observation des particules virales dans des échantillons confirmés infectés par les différentes méthodes utilisées, est vérifiée au moyen de l’immuno-électromicroscopie.

Texte intégral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER