Vous êtes ici

Observations sur la répartition et l’écologie des espèces de Trifolium et de Scorpiurus au nord de la Tunisie

Référence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 90 , p. 115-120
Auteurs: 
Zoghlami, A. (INRA, 2080-Ariana (Tunisie)) Hassen, H. (INRA, 2080-Ariana (Tunisie)) Robertson, L.D. (ICARDA, Po Box, 5466 Aleppo (Syria)) Reid, B. (Centre for Legumes in Mediterranean Agriculture, Perth (Australia))
Année: 
1995
Résumé: 

Dans le but de valoriser les espèces spontanées d’intérêt fourrager et pastoral en Tunisie, une prospection a été entreprise en juin 1994 dans le Nord et le Nord-Est de la Tunisie durant laquelle ont été collectés 902 écotypes de légumineuses fourragères et pastorales sur un total de 90 sites. Deux cent quatre vingt sept écotypes de Trifolium et Scorpiurus ont été utilisés dans une étude préliminaire de la répartition écologique de ces espèces. Trifolium a été rencontré sur 70 sites et Scorpiurus sur 64 sites. Parmi les trèfles annuels, T. isthmocarpum était dominant, trouvé sur 33 des sites. T. arvense, T. subterraneum, T. striatum, T. stellatum, T. glomeratum et T. nigrescens, de fréquence très faible, sont inféodés à des environnements particuliers. T. tomentosum, T. cherlerii, T. scabrum, T. alexandrinum, T. angustifolium et T. procumbens sont intermédiaires. Les espèces pérennes telles que T. fragiferum et T. pratense ont été généralement localisées dans les zones les plus arrosées de la zone visitée (P600 mm). L’altitude ne s’est pas révélée un facteur limitant leur distribution puisqu’elles étaient trouvées sur des altitudes variant de 5 à 700 m. Pour les Scorpiurus, les deux espèces muricatus et vermiculatus sont bien répandues. Scorpiurus vermiculatus est très limité aux zones très arrosées contrairement à S. muricatus qui a montré une large adaptation à l’altitude et au pH.

Texte intégral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER