Vous êtes ici

Triploïdie : une perspective pour l’amélioration génétique des agrumes

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
Référence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2002), no 106 , p. 85-96
Auteurs: 
Handaji, N. (Institut National de la Recherche Agronomique. B.P 1055. Kénitra, (Maroc) Laboratoire de Biotechnologie) Ollitrault, P. (Centre International de Recherche Agronomique et développement, CIRAD FLHOR Montpellier, (France)) Arsalane, N. (Institu
Année: 
2002
Résumé: 

Le secteur des agrumes constitue une composante de l’économie mondiale la plus importante tant en valeur qu’en volume. Il occupe la première place des productions fruitières à raison de tonnes. Ces dernières années et suite à la libéralisation des échanges commerciaux, la qualité des fruits frais de table des agrumes est devenue la principale préoccupation des agrumiculteurs en raison qu’elle représente le facteur déterminant de la valeur commerciale de la production au niveau des marchés d’exportations. Par conséquent, ces dispositions peuvent perturber la commercialisation des agrumes et en particulier le groupe des petits fruits. La qualité des fruits est définie par de nombreux critères qui diffèrent d’un pays à un autre. Parmi les différentes méthodes d’amélioration génétique des agrumes, la création des variétés triploïdes (2n=3x=27) représente une voie extrêmement prometteuse. En effet, les variétés triploides sont, en général, stériles, elles présentent une plus grande vigueur et une taille de fruit supérieure aux variétés diploides. Plusieurs voies exploratoires sont développées actuellement à l’échelle mondiale pour obtenir des hybrides triploides :- des croisements entre des variétés tétraploides et diploïdes, - la culture in vitro des tissus d’albumen triploides, -la fusion de protoplastes entre cellules haploides et diploides et - la sélection des triploides dans les descendances de croisements entre parents diploides par production de 2n gamètes. C’est cette dernière voie que L’Institut National de la Recherche Agronomique (Programme agrumes El Menzeh ) a appliqué pour la première fois pour la création de nouvelles variétés triploides de mandariniers aspermes et ce depuis l’année 1996. En effet, 70 hybrides triploides (identifiés par cytométrie en flux au CIRAD FLHOR France) ont été obtenus par des croisements entre parents diploïdes (mandariniers et clémentinier). Ces triploïdes sont en cours d’évaluation pour d’autres caractères qualitatifs et quantitatifs que nous proposons d’exploiter dans le cadre de ce projet.

Texte intégral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER