Vous êtes ici

Utilisation de l’azote d’une paille de blé tendre traitée à l’urée

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
Référence: 
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1997), no 96 , p. 91-104
Auteurs: 
Sraïri, M.T. (Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, Rabat (Maroc). Département des productions animales)
Année: 
1997
Résumé: 

L’utilisation par les ruminants de l’azote d’une paille de blé traitée à l’urée a été évaluée dans un essai métabolique chez des béliers D’man x Sardi munis d’une fistule ruminale et d’une cannule duodénale. Le traitement de la paille à l’urée a augmenté sa teneur en azote total de 4.6 à 11.1 de la MS, mais n’a pas modifié sa teneur en NDF, en ADF ou en minéraux. Au cours de la période expérimentale, trois sources azotées ont été comparées : azote de la paille traitée à l’urée, urée et tourteau de tournesol. Les expériences ont montré que ces sources azotées n’exerçaient d’effet significatif ni sur le pH ni sur la concentration en azote ammoniacal du jus du rumen. De même, la digestibilité ruminale de la matière organique (MO) et des fibres n’a pas été affectée par le type d’azote (P0.10), renseignant sur une activité cellulolytique similaire des microbes du rumen. Cependant de meilleures digestibilités ruminales de la MO et du NDF ont été notées pour le régime à base de paille traitée (+10.6 et + 12.5 respectivement par rapport aux deux régimes à base de paille non traitée). Les flux duodénaux en protéines microbiennes étaient supérieurs avec l’azote de la paille traitée (16.9 g/j) par rapport au tourteau de tournesol (12.8 g/j) et à l’urée (9.8 g/j) (P0.05), tandis que les pertes fécales azotées n’étaient pas significativement différentes (P0.10). Ceci confirme la disponibilité de l’azote de la paille traitée pour le ruminant, les synthèses microbiennes qu’il permet bénéficiant au métabolisme azoté de l’animal car elles ne sont pas rejetées dans les déjections.

Texte intégral: 
RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER