Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Cent cinquante huit (158) releves floristiques ont ete realises sur les sols tirs en Chaouia (region semi-aride du Maroc occidental) entre 1980 et 1987 dans les cultures non irriguees et non desherbees chimiquement d’orge, de ble tendre, du maïs, de lentille, de feve et de pois chiche. Cette etude a permis d’inventorier 305 especes de mauvaises herbes appartenant a 46 familles botaniques dont 88 des especes sont des dicotyledones. Les annuelles ont represente 78 du nombre total des especes. Les 10 especes dicotyledones les plus frequentes sont: le liseron des champs (Convolvulus arvensis L., 80), le mouron bleu (Anagallis foemina Miller, 79) le liseron fausse guimauve (Convolvulus althaeoides L., 79), la vaccaire (Vacaria hispanica (Miller) Rauschert, 75), la chicoree frisee (Cichorium endivia L., 73), la chenillette muriquee (Scorpiurus muricatus L., 67), le muflier des champs (Misopates orontium (L.) Rafin, 67), la silene enflee (Silene vulgaris (Moench) Garcke, 65), la moutarde des champs (Sinapis arvensis L., 62) et la buglosse d’Italie (Anchusa azurea Miller, 61). Les quatre Poaceae les plus frequentes sont: le chiendent pied de poule (Cynodon dactylon (L.) pers.), 32, l’ivraie raide (Lolium rigidum caudin, 26), l’alpiste a epi court (Phalaris brachystachys link, 24) et l’avoine sterile (Avena sterilis l., 20).

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 115-130

L’étude de la rhizosphère de la pomme de terre est abordée dans des substrats provenant des deux stations professionelles qui, en france, produisent les semences de base de pomme de terre (fsb de hanvec et fnpppt de beaurains) et les deux mélanges utilisés par la station de pathologie végétale- le rheu. Les populations bactériennes et fongiques ont été analysées de façon quantitative (dénombrement) et qualitative (identification taxonomique). Dans l’ensemble des substrats, le spectre bactérien est plus fortement stimulé par l’effet rhizosphérique, notamment au niveau d’un mélange de la station de pathologie végétale et des substrats de la fnpppt. Le taux de colonisation des bactéries peut atteindre 10 (10) cfu/g de racines. Une exception pourrait être faite au niveau d’un substrat de la fsb o— le taux de colonisation des champignons est de 1,5 fois plus grand que celui des bactéries. En dehors de cette exception, l’effet exercé par les racines sur les champignons est beaucoup moins spectaculaire que celui manifesté par les bactéries. La population fongique est représentée essentiellement par les penicillium spp., les Trichoderma spp. et les Trichotecium spp. Les penicillium spp. semblent les plus stimulé dans les rhizophère de la pomme de terre. La population bactérienne est représentée par les groupes de bacillus spp. notamment B. mycoïdes, enterocacter cloacae et agglomerans puis enfin les pseudomonas spp. dont le groupe des Pseudomonas fluorescents. Les pseudomonas fluorescents sont vraissemblablement les microorganismes est les plus stimulés dans la rhizosphère. Leur densité peut atteindre 2,2 10(6) cfu/g de racines. Ils sont classés au sein des espèces marginalis (espèce pectinolytique), putida et fluorescens qui constitue le taxon principal.

1993
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1993), no 80 , p. 135-159

La serradelle (ornithopus compressus l; et o; sativus brot) est une legumineuse prometteuse pour des sols sablonneux profonds et pauvres non aptes pour medicago spp. Annuelles et trifolium subterraneum. Taxonomie, morphologie, phytogeographie et interet agronomique d’o. Compressus et o. Sativus ont ete decrits brievement. Une coupe precoce en mars diminuait peu le rendement en semences, une coupe tardive en avril cependant le diminuait beaucoup (94). La densite du peuplement n’influencait guere le rendement en semences chez o. Sativus, tandis que chez o. Compressus le rendement de la plus haute densite etait plus que double par rapport a la densite la plus faible. L’absence de culture de la serradelle au maroc s’explique partiellement par un manque de semences sur le marche.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1987), no 62 , p. 172-179

Aussi bien sur le palmier que dans leur lieu de stockage, les dattes sont assujetties aux attaques de chenilles de microlepidopteres (pyralidae, phycitinae). Une reconnaissance de ces ravageurs fondee sur des criteres chromatiques risque d’induire en erreur. En revanche, une determination basee sur des montages de genitalia de males a permis de mettre en evidence la presence de deux especes: e. Ceratoniae et c. Cautella. Selon la provenance des fruits, l’une ou l’autre espece predomine.

1978
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1974), no 53 , p. 161-168

L’etude a pour but d’identifier les principales especes d’helminthosporium parasites des cereales au maroc. Pour definir l’identite des especes, les auteurs font une synthese des principaux caracteres taxonomiques: forme et aspect des colonies, biometrie des conidies et des conidiophores, morphologie de l’appareil sporifere, symptomes sur les plantes hotes. Une description originale sur les memes bases a ete donnee ainsi que les principaux caracteres differentiels.

1973
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1973), no 46 , p. 29-58

La culture de la tomate au maroc est tres handicapee par une maladie vasculaire connue sous le nom de ômaladie du filô causee par deux champignons parasites appartenant aux genres fusarium et verticillium. Notre etude a porte sur les verticillium isoles des plantes de tomate attaques par cette maladie. On sait d’apres les etudes bibliographiques que la formation des microsclerotes est induite par un facteur diffusible synthetise par le thalle et actif a patir d’un seuil de concentration. L’edification des microsclerotes met en oeuvre plusieurs processus: elargissement et cloisonnement d’articles myceliens, puis melanisation et bourgeonnement des elements precedents. Les deux derniers phenomenes ont ete induits separement au cours de notre experimentation: le voisinage d’un thalle de la souche marocaine stimule en effet la melanisation des hyphes chez le v. Albo-atrum, et un milieu tres concentre en glucose stimule le bourgeonnement (apparition des formes levures). Ces resultats semblent indiquer que ces deux phenomenes sont independants et font intervenir des processus physiologiques differents qu’il serait sans doute interessant d’etudier plus completement.

1974
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1974), no 50 , p. 1-88

L’institut botanique de Montpellier a organise un voyage d’etude pour ses etudiants au maroc ou les principaux biotopes de ce pays ont ete traverses en faisant la coupe du haut atlas a ses deux extremites, celle du moyen atlas, celle du rif, son centre et sa moitie occidentale. On a vu les grandes plaines de culture, vu de nombreux reboisement, visite certains perimetres d’irrigation producteurs de coton, on s’est initie aux principes de lutte antiacridienne. On a donne une idee complete sur le maroc pour ceux qui veulent comprendre ce pays et aider a sa mise en valeur. Ce numero presente le resume du huitieme au treizieme jours de l’excursion.

1972
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1971), no 41 , p. 103-214

Apres avoir relate les circonstances de la decouverte du chataignier au maroc, les auteurs delimitent son aire geographique et sa repartition dans le pays. Ils procedent ensuite a l’etude du genre castanea dont ils determinent la taxinomie et les facteurs ecologiques. Ils concluent en insistant sur la place importante que pourrait avoir le chataignier dans la politique agricole et forestiere du pays, grace a sa rusticite et a ses differents produits qui constituent pour la population pauvre une appreciable source de revenue.

1971
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1971), no 38 , p. 1-44

L’institut botanique de Montpellier a organise un voyage d’etude pour ses etudiants au maroc ou les principaux biotopes de ce pays ont ete traverses en faisant la coupe du haut atlas a ses deux extremites, celle du moyen atlas, celle du rif, son centre et sa moitie occidentale. On a vu les grandes plaines de culture, vu de nombreux reboisements, visite certains perimetres d’irrigation producteurs de coton, on s’est initie aux principes de lutte antiacridienne. On a fait une idee complete sur le maroc qui veulent comprendre ce pays et aider a sa mise en valeur.

1972
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1971), no 40 , p. 1-101

Mr le Rumeur, entomologiste de l’I.R.C.T., detache au maroc, s’est applique a conserver tous les lepidopteres qui ont ete attires par un piege lumineux dispose sur la station experimentale de la direction de la recherche agronomique d’afourer, a l’ouest de beni mellal, en pleine zone de culture. Tous ces insectes, rassembles sur couches, nous ont ete adresses pour etude. Nous donnons ici cette premiere liste des lepidopteres du tadla.

1969
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1968), no 29 , p. 109-116

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER