Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 1 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

Des niveaux appréciables de résistance à Septoria tritici (stade parfait : Mycosphaerella graminicola) ont été identifiées dans les blés (Triticum aestivum and Triticum durum) mais aucune réaction d’immunité n’a été rapportée. L’objectif du présent travail est de trier les espèces sauvages voisines du blé dur pour la résistance à ce pathogène. Cent soixante accessions des espèces Aegilops proches et lointaines du blé ont été testées au stade plantule avec deux isolats de S. tritici d’origine géographique différente. Des niveaux élevés de résistance et des réactions d’immunité ont été identifiés dans les espèces qui portent les génomes D, S ou U en fréquence croissante. Les accessions de Ae. speltoides 45 et Ae. squarrosa 72 ont manifesté une absence de nécrose quand elles ont été inoculées par un isolat d’Arkansas USA. Aegilops squarrosa et Ae. speltoides sont des parents lointains du blé. La résistance identifiée dans ces espèces sera relativement facile à transférer au blé grâce à la présence de génomes en commun.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1995), no 91 , p. 83-91

Le système de Catalogue des variétés de céréales exige que les nouvelles variétés, développées au niveau des programmes de sélection, soient testées pendant deux années dans plusieurs sites répartis à travers le Maroc. La variété de blé tendre Tilila a été testée dans le programme de sélection de l’INRA pendant trois années pour adaptation aux conditions marocaines, et quatre années pour la productivité, avant d’être présentée au Catalogue en 1987. L’objectif de ce travail est d’analyser le comportement de Tilila durant les deux ans de tests au niveau Catalogue. Elle s’est classée première en productivité à l’échelle nationale et parmi les trois premières dans les 17 tests effectués. Elle a donné la meilleure performance, avec un rendement de 23 de plus que la moyenne des témoins utilisées Nasma, Jouda, Marchouch et Tegyey. Elle exploite efficacement les conditions de l’environnement en étant moins exigeante dans les milieux à faible fertilité, et en répondant très positivement aux changements favorables des conditions du milieu. Cette variété appartient au groupe qui possède la translocation 1B/1R (un morceau de chromosome du seigle), lui conférant une meilleure productivité et une meilleure souplesse.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 92 , p. 7-14

L’expression de certains gènes de résistance à la mouche de Hesse, Mayetiola destructor (Say), est affectée par les températures élevées. Au Maroc, les températures pendant le début et la fin du cycle de développement du blé peuvent dépasser 24 ?C. L’objectif de cette étude était de déterminer l’effet des températures élevées sur l’expression des gènes de résistance efficaces contre la mouche de Hesse au Maroc. Cette étude a été réalisée dans des chambres de croissance réglées à des températures constantes de 18, 24 et 28 ? 2 ?C et une photopériode de 12 : 12 heures (J : N). Les résultats montrent que les gènes H11, H23 et les lignées L254 et PI321644 ont été les plus stables sous les 3 régimes de températures. L’expression des gènes H13, H14, H15 et de la lignée L222 n’a été affectée qu’à 28 ?C; le niveau de résistance a diminué d’environ 25 . L’expression de la résistance des gènes H7, H8 et des lignées BT 880401, BT 90I112, BT 92P205 et BT92P1-20 était faible même à 18 ?C. A l’exception de la variété Seneca (H7, H8) qui a gardé 5 de résistance, les autres lignées étaient 100 sensibles à 24 et à 28 ?C. Le type de croissance a affecté la sensibilité des gènes H5 et H22; l’expression de ces 2 gènes a été plus stable dans les variétés de printemps que dans les variétés d’hiver. On recommande que toute nouvelle source de résistance soit triée sous différents régimes de température afin de faire un déploiement régional approprié des variétés résistantes.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 92 , p. 33-42

La date de réalisation des stades critiques du développement d’une culture ainsi que ses réponses aux conditions de l’environnement sont des informations utiles pour la prise de décisions concernant le management et aussi les modèles de production de cette culture. Cette étude concerne des variétés de blé dur (Triticum durum Desf.), de blé tendre (Triticum aestivum L.), d’orge (Hordum vulgare L.), et de triticale (X-triticosécale). Les données proviennent des essais conduits au champ sur cinq ans sous deux situations hydriques contrastées et des simulations par le modèle Simtag. La caractérisation phénologique a été effectuée sur la base du nombre de jours, et du cumul des températures (degrés x jours). La caractérisation phénologique a montré que l’irrigation a permis un allongement du cycle de développement de l’ensemble des espèces céréalières étudiées, particulièrement pour la phase reproductive. Des différences entre espèces et aussi entre variétés d’une même espèce ont été notées. Les phases semis-levée et montaison-épiaison connaissent les plus fortes fluctuations interannuelles. Cependant, les fluctuations interannuelles de la durée de la phase végétative et de la durée totale du cycle de développement sont faibles. La confrontation des valeurs observées aux valeurs simulées par Simtag a montré que l’irrigation tend à réduire l’écart entre les deux types de valeurs. D’autre part, la prédiction par le modèle est meilleure pour les stades épiaison, floraison et maturité physiologique. Le taux de production de matière sèche entre la levée et la floraison a été nettement supérieur pour le triticale comparé à celui des autres espèces ; ainsi que pour les nouvelles variétés que les anciennes. Le taux de remplissage du grain est plus élevé sous régime ôsecô qu’en régime ôirriguéô. Les nouvelles variétés présentent des taux plus élevés par comparaison aux anciennes. L’efficience de la conversion de la matière sèche en nombre de grains remplis a été améliorée par l’irrigation ; et une variabilité génétique importante existe. L’indice de la surface foliaire (capacité de la source) a été élevé pour les nouvelles variétés et a été nettement amélioré par l’irrigation. La recherche d’un équilibre dans la production de la matière sèche entre les deux périodes, pré et post-anthèse, est une voie importante pour l’amélioration de la production céréalière dans ces régions.

1996
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1996), no 93 , p. 7-25

Les milieux de culture d'anthères 190-2 solide et semi liquide ont été comparés du point de vue induction des embryons et régénération de plantules androgéniques en utilisant 7 génotypes de blé tendre. L'induction des embryons androgéniques et la régénération de plantules chlorophylliennes obtenues sur le milieu semi liquide ont été meilleures que celles obtenues sur le milieu solide pour tous les génotypes. Le nombre d'embryons formés pour 100 anthères mises en culture a varié entre 33,5 et 122,9 pour le milieu semi liquide et entre 4,3 et 13,0 pour le milieu solide. Les embryons ont été transférés sur le milieu de régénération 190-2. Le nombre de plantules chlorophylliennes pour 100 anthères mises en culture a varié entre 1,1 et 12,3 pour le milieu semi liquide et entre 0,1 et 0,3 pour le milieu solide.

2012
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2012), no 125-126 , p. 81-95

Afin d’améliorer la régénération des plants issus de l’embryogenèse somatique du blé, un milieu d’induction MS + L-Asparagine (MS Asp) qui permet une régénération efficace, reproductible et rapide a été déterminé. La transformation a été initiée sur des embryons immatures en utilisant les techniques d’Agrobacterium et de biolistique. Le plasmide PCGP contenant les gènes Gus et Bar a été utilisé. La transformation génétique du blé par Agrobacterium n’a pas donné de résultats probants. Cependant, par bombardement (biolistique), des embryons transformés ont été obtenus. Après sélection, ils ont produit des plantules via l’embryogenèse somatique. Des expériences ont été réalisées sur deux variétés de blé tendre (Tilila et Arrehane) et deux variétés de blé dur (Marzak et Karim), dans le but de déterminer l’aptitude à produire du tissu embryogène transformé, la capacité de régénération et l’efficacité de transformation génétique du blé. Le test Gus a été appliqué sur les embryons de ces différentes variétés. Les embryons testés des variétés Tilila, Marzak et Karim, ont présenté une coloration bleue qui confirme l’intégration du plasmide PCGP alors que ceux de la variété Arrehane n’ont pas présenté cette coloration et par conséquent, ils n’ont pas intégré le plasmide PCGP. Le pourcentage d’induction du tissu embryogène après 4 à 5 jours de la transformation génétique a été de 83, 87, 94 pour cent respectivement pour Karim Tilila et Marzak. La sélection sur des milieux sélectifs montre qu’en présence de 1 mg/L du Basta, le pourcentage de survie est de 37, 25 et 8 pour cent respectivement pour Tilila, Marzak et Karim. Ces pourcentages diminuent à 9, 4 et 0 pour cent respectivement pour ces trois variétés sur un milieu contenant 3 mg/L de Basta. Les plantes transformées des variétés Tilila et Marzak sont saines et montrent un aspect d’apparence normale.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 115 , p. 3-16

Etude traitant de la sélection des lignées adaptées et stables de blé rendre (Triticum aestivum) Quatre paramètres de stabilité ont été utilisés (bi, S Pi et Wi) pour estimer la stabilité et l’adaptation des lignées. Vingt quatre lignées avancées de blé ont été testées durant les campagnes agricoles 1992 -93 et 1993-94 dans six locations avec différentes conditions édapho-climatiques. Durant la campagne agricole 1992-93, une sécheresse sévère a eu lieu dans les domaines de Douyet, Jemâa Shaim et Sidi El Aidi. Après quoi, chaque combinaison du site x année est considérée comme un environnement et les données sont analysées sur un total de 9 environnements. L’analyse de la variance a montré un effet hautement significatif pour l’environnement (E), le génotype (G) et l’interaction (G L ’interaction est de type qualitative à cause du changement de classement des lignées d’un environnement à un autre. Tous les coefficients de régression (bi) et la déviation par rapport à la ligne de régression (S sont différents de zéro. Trois lignées (# 1, 4 et 18) ont montré un coefficient de régression significativement différent de l’unité, ceci suggère que ces dernières lignées répondent plus à des environnements favorables qu’à des environnements défavorables, Ces lignées ont été classées comme non stables. Considérant conjointement l’écovalence (Wi), le coefficient de régression (bi) et l’indice de supériorité (Pi), les lignées qui peuvent être retenues sont de 2, 6, 7, 10, 13, et 22, Ces lignées ont montré une large adaptation et elles sont stables. L’analyse en cluster a montré que le groupement tend à combiner le croisement I nom et le rendement potentiel. Il est aussi important de noter que les variétés Achtar et Jouda, utilisées comme témoins, se classent comme stables avec une large adaptation.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 116, p. 90-104

La rouille brune peut être à l'origine de pertes de rendement importantes, difficiles à apprécier. Les traitements des céréales en végétation avec les fongicides sont assez efficaces. La principale technique de lutte est l'utilisation de variétés résistantes, qui constitue une composante essentielle pour la majorité des programmes de sélection et un moyen de contrôle efficace à considéra/ion aussi bien écologique qu'économique. Cependant, la pression de sélection exercée par les variétés à résistance monogénique favorise le développement de nouveaux biotypes capables de contourner ces résistances, ce qui nécessite la recherche continue et rapide de nouvelles sources de résistance. Cette recherche a été largement facilitée par l'avènement des techniques de marquage moléculaire durant ces dernières années. Actuellement, il est possible de développer une approche moléculaire par le biais de l'utilisation de marqueurs moléculaires dont les marqueurs ISSR (inter simple sequence repeat), afin de sélectionner des génotypes plus résistants à la rouille brune du blé. C'est pour cet objectif que nous nous sommes intéressés dans cet article à leur application sur la résistance du blé tendre vis à vis de la rouille brune des feuilles. Ainsi, nous avons testé 6 amorces contenant un motif dinucléotidique (AG) sur des variétés de blé tendre (T. aestivum) résistantes et autres sensibles à la rouille brune, et aussi une technique codominante la RFLP. Cette application nous a permis d'identifier le marqueur ISSR F2-900 lié au gène Lr 35 de résistance à la rouille brune.

2006
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2006), no 117 , p. 19-32

Des traitements herbicides ont été réalisés dans le périmètre du Tadla en vue de contrôler les adventices graminées et dicotylédones dans 20 champs de blé tendre irrigué appartenant aux agriculteurs en 1995-96 et 1996-97. Fénoxaprop-p-éthyle à la dose de 55 g/ha, appliqué entre stade tallage et montaison du blé a donné des efficacités entre 90 et 100 pour cent sur l’avoine stérile (Avena sterilis L.). L’efficacité de l’imazaméthabenz à la dose de 400 g/ha a varié entre 0 et 100 pour cent. Clodinafop propargyle à la dose de 60 g/ha, Diclofop méthyle à la dose de 900 g/ha ou tralkoxydime à 250 g/ha ont donné des efficacités entre 76 et 100 pour cent sur l’avoine stérile et entre 71 et 100 pour cent sur l’ivraie raide (Lolium rigidum Gaudin).Clodinafop propargyle à la dose de 60 g/ha a été plus efficace sur les alpistes (Phalaris brachystachys Link et P. minor Retz) que diclofop méthyle à 900 g/ha ou tralkoxydime à 250 g/ha. Contre les adventices dicotylédones, des efficacités entre 50 et 96 pour cent ont été obtenues après application de tribénuron méthyle à la dose de 9,375 g/ha ou triasulfuron + terbutryne à la dose de 10 + 150 g/ha ou 2,4-D + MCPA à la dose de 330 + 341 g/ha. Malgré l’application correcte des herbicides ou des mélanges d’herbicides, un bon contrôle de l’ensemble de la végétation adventice du blé n’a pas été toujours possible dans les 20 sites. L’arrachage manuel des adventices incontrôlés ou partiellement contrôlés par les traitements herbicides a été nécessaire pour avoir des champs propres avant la récolte.

2003
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2003), no 108 , p. 11-25

Le développement des marqueurs moléculaires ISSR (inter-simple séquence répétée) durant les dernières années offre la possibilité d'établir de nouvelles approches pour améliorer les stratégies de sélection. Les marqueurs moléculaires deviennent un outil essentiel dans les programmes de sélection du blé tendre (Triticum Aestivum) pour la résistance aux maladies en offrant des solutions alternatives aux problèmes inhérents à l'utilisation des marqueurs phénotypiques traditionnels. Le but de ce travail à été de mettre au point une méthode simple et non-radioactive pour révéler le polymorphisme parmi des régions contenant des ISSR et aussi de déterminer les relations génétiques entre 19 variétés marocaines connues. Le choix des amorces, de la température optimale de réaction ainsi que de la concentration d'ADN, ont été mis au point pour améliorer le spectre de révélation du polymorphisme. Quatre amorces décanucléotidiques contenant un motif di-nucléotidique (AG)8 CA;(AG)8 TA ont été utilisés. La température optimale d'amplification est de 60°C alors que la concentration d'ADN est de 10 ng. La méthode a permis de révéler un polymorphisme susceptible de faire l'objet d'investigations pour une éventuelle utilisation dans les programmes de sélection assistés par marquage moléculaire.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 112 , p. 37-45

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER