Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

  • Notice : Undefined offset: 2 dans tb_megamenu_insert_tb_item() (ligne 343 dans /home/inra/sites/all/modules/tb_megamenu/tb_megamenu.functions.inc).
  • Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

La présente étude permet d'évaluer le système non-labour, avec des variantes faisant intervenir les rotations des cultures et la gestion des résidus, pour son potentiel à améliorer le statut organique du sol dans le semi-aride marocain. Des expérimentations sont conduites au champ, depuis 1994, dans le but de suivre les effets du système de travail du sol, de la rotation et des résidus sur les paramètres de la qualité d'un sol calcimagnésique à caractère vertique. La conception expérimentale inclut la comparaison de parcelles soumises simultanément au labour conventionnel (LC) ou non-labour (NL), des rotations biennales (Blé-Blé «BB» et Jachère-Blé «JB») ou triennale (Jachère-Blé-Orge «JBO») et des niveaux de résidus différents sous NL : 0 t/ha (NL), 1 t/ha (NL) et 6 t/ha (NL,). Les résultats obtenus au bout de cinq années d'expérimentation montrent un effet positif sur le statut organique du sol du Non-Labour (NL) par rapport au Labour Conventionnel (LC), surtout près de la surface du sol. En effet, dans l'horizon 0-5 cm, la séquestration du carbone organique sous NL1 tend vers une amélioration (1.73%) par rapport au LC (1.66%). Alors que dans le même horizon, le carbone de la matière organique particulaire enregistre des différences plus significatives sous NL1 (0.92%) par rapport au LC (0.80%). En terme d'azote total et particulaire, les différences restent faibles entre NL1 (0.14% et 0.07%) et LC (0.13% et 0.07%). Les différences enregistrées diminuent avec la profondeur. Le pH (KCl) du sol a enregistré une baisse (0.05 unité) très significative sous NL1 dans les trois horizons étudiés par rapport au LC. La gestion des résidus a permis d'améliorer les différents indicateurs étudiés sous NL, et on a constaté d'une façon générale que le taux d'amélioration de ces indicateurs était proportionnel au taux de résidus laissés en surface, alors que l'exportation totale des résidus rendait NL moins avantageux que LC. La rotation JBO (mieux adaptée aux exigences des exploitations dans la région de la Chaouia) a permis une amélioration intermédiaire par rapport au BB et JB. Par conséquent, cinq années ont été suffisantes pour distinguer les influences du travail du sol, de la rotation et des résidus de récolte sur le statut organique du sol.

2008
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2008), no 123-124 , p. 59-82

Les luzernes annuelles ou médics (Médicago spp.) sont des légumineuses appétables et de bonne valeur nutritive. Elles permettent la fixation d’azote et assurent l’auto-régénération. Elles peuvent jouer un rôle important au sein des systèmes de production céréaliculture-élevage comme ceux pratiqués dam les régions arides et semi-arides du Maroc. Les travaux réalisés sur ces espèces fourragères ont constitué un élément majeur dans les recherches entreprises au Centre Aridoculture de Settat. Bien que le phosphore constitue un élément important pour la biomasse el la qualité. Au Maroc peu d’études ont été effectuées sur la réponse des médics à la correction par des apports dans les sols déficients en ces éléments. L’utilisation différentielle de P par les différentes espèces de Médicago n’est jusqu’à présent pas élucidée. Des essais en serre ont été réalisés en pots sur un vertisol à bas niveau de P (2 ppm Olsen NaHC03-P) fertilisé à 0, 50, 100, 200 ppm de phosphate en utilisant huit génotypes : M. blancheana L., M. rotata L., M. polymorpha L. cv. Serena et de deux écotypes locaux, M. scutellala Mill. cv. Sava, et M. trunculata Gaertn cv. Cyprus et un écotype local. De même, trois cultivars Cyprus. Serena, et Sava ont été mis dans un essai au champ sur un sol Palexeroll Petrocalcique peu profond etdéficient (4 ppm) en P avec des apports de 0, 15. 30, et 60 kg P ha-1. En serre, toutes les médics étudiées, avec une petite variabilité entre génotypes, ont eu une réponse positive ; exprimée par l’augmentation de la production de biomasse, aux apports faibles et moyens de P. Cependant, au-delà de 50 ppm aucune réponse n’a été obtenue alors que quelques réductions de rendement ont été observées à 200 ppm. Toutefois, l’absorption et la concentration de P dans les tissus ont augmenté avec le niveau élevé d’application. Au champ, les variétés Sava et Serena ont démontré une forte réponse positive aux apports de P et aussi Cyprus quand ces apports sont faibles. Le rendement de la variété Serena a été timide, sa croissance n’a pas été bonne, vraisemblablement due à une mauvaise nodulation. On conclue que sur les sols o— le phosphore est un élément déficient, en dessous de 7 ppm (Olsen NaHC03-P), l’apport des engrais phosphatés et du Rhizobium sp. est obligatoire pour obtenir une bonne production fourragère de médics.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 175-186

La minéralisation du carbofuran-14C a été étudiée dans un sol betteravier Marocain sous conditions de laboratoire. L’étude a été conduite sous conditions de sol humide et immergé sur une période de 63 jours. La minéralisation du carbofuran a été déterminée par la mesure de 14C02 formé. Les résultats montrent une haute minéralisation du carbofuran avec 19.2 pour cent de la dose initiale sous conditions humides et 12.4 pour cent sous condition immergée. La vitesse de disparition des résidus extractibles a été supérieure sous condition immergée que sous condition humide. Les résidus liés ont été formés en grandes quantités avec un léger excès sous condition immérgée (33.3 pour cent ) par rapport à ceux formés sous condition humide de sol (29 pour cent ). La quantité des produits organiques volatils formée était très supérieure sous condition immergée avec 18.2 pour cent , alors que celle formée sous condition humide ne dépassait guère 5.6 pour cent . Le principal produit de dégradation est le carbofuranphenol.

2004
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2004), no 109-110 , p. 221- 235

Resultats de l'experimentation menee de 1981/82 a 1989/90 a l'UREO Chtouka Maroc sur l'amelioration pastorale et le systeme de production fourragere. Selon les essais d'adaptation, un schema d'occupation du sol est propose, preconisant sur les sols vertiques et les sols fersiallitiques a pseudogley assez bien draines (41 de la surface) un assolement triennal type ble - triticale ou cultures d'ensilage - legumineuses a grains ou pature respectivement triticale - cultures d'ensilage - legumineuses pature. Sur les sols fersiallitiques a pseudolitiques a pseudogley (31 de la surface), des prairies permanentes a base de Medicago polymorpha, M. truncatula et Trifolium subterraneum conviennent le mieux. Les sols non arables (28 de la surface) se pretent en partie aussi a des ameliorations par semis pastoraux ou a d'autres techniques d'amelioration pastorale. La culture des graminees vivaces et d'arbustes fourragers s'est averee inadequate a cause de l'hydromorphie des sites cibles, de leur vulnerabilite au surpaturage et du contexte social. Au niveau de l'elevage ovin, l'alimentation est facilitee par un systeme avec 1 agnelage/an par rapport aux 3 agnelages/2 ans pratiques auparavant a Chtouka. L'introduction des prairies a legumineuses annuelles joue un role primordial. Selon les resultats, l'installation des prairies ne necessite ni chaulage, ni inoculation. La fertilisation phosphatee est generalement suffisante, la fertilisation potassique est superflue. La fertilisation azotee l'est egalement pour les legumineuses, mais elle est necessaire pour les graminees. La situation actulle offre encore des possibilites d'intensification tres substantielles, notamment par la suppression du paturage clandestin, l'entretien et l'exploitation rationnels des prairies, l'intensification de l'assolement (abandon de la jachere), la culture de cereales a deux fins et l'amelioration pastorale des sites non arables.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994 ), no 84 , p. 97-127

Cent cinquante huit (158) releves floristiques ont ete realises sur les sols tirs en Chaouia (region semi-aride du Maroc occidental) entre 1980 et 1987 dans les cultures non irriguees et non desherbees chimiquement d’orge, de ble tendre, du maïs, de lentille, de feve et de pois chiche. Cette etude a permis d’inventorier 305 especes de mauvaises herbes appartenant a 46 familles botaniques dont 88 des especes sont des dicotyledones. Les annuelles ont represente 78 du nombre total des especes. Les 10 especes dicotyledones les plus frequentes sont: le liseron des champs (Convolvulus arvensis L., 80), le mouron bleu (Anagallis foemina Miller, 79) le liseron fausse guimauve (Convolvulus althaeoides L., 79), la vaccaire (Vacaria hispanica (Miller) Rauschert, 75), la chicoree frisee (Cichorium endivia L., 73), la chenillette muriquee (Scorpiurus muricatus L., 67), le muflier des champs (Misopates orontium (L.) Rafin, 67), la silene enflee (Silene vulgaris (Moench) Garcke, 65), la moutarde des champs (Sinapis arvensis L., 62) et la buglosse d’Italie (Anchusa azurea Miller, 61). Les quatre Poaceae les plus frequentes sont: le chiendent pied de poule (Cynodon dactylon (L.) pers.), 32, l’ivraie raide (Lolium rigidum caudin, 26), l’alpiste a epi court (Phalaris brachystachys link, 24) et l’avoine sterile (Avena sterilis l., 20).

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 86 , p. 115-130

Les nodules de six especes de Medicago annuelles ont ete collectees en 1987 et 1988 sur 103 sites a sols acides a neutres. Parmi les 187 isolats de Rhizobium meliloti isolees et testees pour leur tolerance a l’acidité, 58 ont montre une tolerance vis a vis du pH 5,3 . Les tests d’infectivite, d’efficacite et de specificite de ces souches vis-a-vis de la plante hote, realises dans des tubes a essai, ont montre que seules 24 souches ont induit efficacement la nodulation chez Medicago tornata, M. truncatula, M. polymorpha et M. murex. La reponse a l’inoculation des 24 souches dans un essai en pots avec 3 sols differents a ete plus efficace chez M. tornata par rapport aux autres especes vegetales. L’inoculation a permis une augmentation moyenne du rendement en matiere seche de 100. L’efficacite de certaines souches a ete notee meme dans un sol a pH 4,2. En general, les souches ont montre une efficacite variable en fonction du sol et de l’espece de Medicago. Les caracteristiques biologiques et physiologiques des 24 souches presentent une grande variabilite, sans que celle-ci puisse etre reliee a leur efficacite.

1994
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1994), no 87 , p. 77-92

La collecte de medicago spp. annuelle autochtones provenant de sites non alcalins a permis de tester leur aptitudes culturales en tant que légumineuses fourragères au maroc. Dans 108 sites différents, 411 écotypes de 9 medicago spp. ont été récoltés. En première année les relations entre les données climatiques et édaphiques du site de collecte et les caracteristiques morphologiques ont été étudiées. La deuxième et la troisième année ont été consacrées à l’évaluation suivie de la selection d’écotypes adaptés. La teneur en coumestrol, le rendement en ms, la repousse après la coupe ainsi que la production de semences ont servi de critères de séléction. Les résultats montrent que : - la relation entre la pluviométrie annuelle et le début de la floraison est très étroite; - la teneur en phytoestrogène coumestrol, mesurée au stade de croissance est très reduite; - les medicago spp. se distinguent par une grande variabilité de toutes les caracteristiques relevées; - 30 écotypes se sont montrès supérieurs aux variétés commerciales pour certaines caracteristiques agronomiques.

1992
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1992), no 79 , p. 35-49

L’activité des micro-organismes présents dans le sol est en relation directe avec les conditions climatiques qui règnent. Un changement dans les conditions climatiques du sol (humidité et température) cause un changment dans l’activité microbienne qui affecte le processus de minéralisation - immobilisation et par là un changement dans certains résultats d’analyse du sol. L’objectif de cette étude était de voir les variations de phosphore extrait par la méthode olsen (nahco3-p). et des nitrates (No3-n) dans un calcimagnésique à caractère vertique de la station expérimentale de sidi el aydi pour une période de 2 ans et demi. Le phosphore dans les premiers 20 cm de profondeur des parcelles temoin avait une tendance de varier d’une saison à l’autre. Alors que dans les parcelles fertilisées, ces variations n’étaient pas accentuées. Concernant les nitrates, malgré leur variation saisonnière accentuée, la majorité de n appliqué n’était pas détectée dans les premiers 20 cm de profondeur. Cependant, il est nécessaire de considérer ces limitations dans l’échantillonnage du sol pour l’analyse de l’azote.

1993
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1993), no 80 , p. 91-100

Presentation des resultats de l’analyse de quelques echantillons du sol dans la zone de la chaouia, settat et khouribga en vue de determiner leur niveau en elements nutritifs, et ce a partir des cartes pedologiques.

1991
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1990), no 72 , p. 85-107

Les communications presentees lors du seminaire sur la calibration des analyses du sol (n et p) concernent les aspects suivants: calibration des analyses du sol en azote et phosphore, potentiel de mineralisation d'azote organique dan differents types de sols de la chaouia, etat du phosphore dans les principaux sols de la chaouia, fumure azotee sur ble et orge en zone semi-arides et adaptation de la methode Ă´drisĂ´ au laboratoire de nutrition minerale de l'inra rabat.

1988
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (1988), no 64 , p. 139-147

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER