Vous ĂŞtes ici

Message d'erreur

Notice : Undefined index: localized_options dans menu_navigation_links() (ligne 1872 dans /home/inra/includes/menu.inc).

L'objectif de cette étude est d'étudier l'effet de différentes méthodes de désherbage sur la flore adventice associée aux agrumes. Cette étude a été menée entre 2000 et 2001 dans des vergers d'agrumes du Domaine Expérimental d'El Menzeh à Kénitra. Trente espèces adventices appartenant à 17 familles botaniques ont été identifiées en 2000 et 16 espèces appartenant à 10 familles ont été inventoriées en 2001. Cette flore a été caractérisée par la dominance des dicotylédones (73-75%) et les annuelles (80-88%). La combinaison du bromacile et du diuron a assuré une excellente maitrise des espèces rencontrées alors que le sulfosate a montré une efficacité moyenne avec 73,4% de réduction de la biomasse sèche des dicotylédones et 69,1% de celle des monocotylédones. Durant la première année, la succession du paraquat et d'oxadiazon ainsi que celle du paraquat et du glyphosate ont assuré une bonne efficacité sur la biomasse des dicotylédones et une efficacité faible sur celle des monocotylédones. L'utilisation du glyphosate en deux applications espacées de deux mois s'est montrée très efficace sur les adventices inventoriés. Durant la deuxième année, l'utilisation du glyphosate et du sulfosate en été s'est montrée efficace sur le chiendent et le souchet et sans effet sur les autres espèces 240 jours après traitement.

2007
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2007), no 121-122 , p. 69-92

Cinquante cinq écotypes marocains de melon (Cucumis melo L.), provenant de 4 localités différentes (Saïs - Meknès, Doukkala - El Jadida, Haouz-Marrakech et Massa -Tiznit), ont été évalués, au printemps 1994 au plein champ et en hiver 1995 sous-serre, au Domaine Expérimental Melk Zhar, dans le but d’étudier les liaisons existantes entre différents caractères morphologiques et de regrouper les écotypes en groupes de ressemblances. Les résultats obtenus, sous-serre et plein champ, ont montré que la précocité de floraison, la précocité de maturité et la durée floraison-maturité sont très fortement corrélées entre elles. Excepté la couleur de la graine, les autres caractères ne sont pas révélateurs de la précocité. Les graines de couleurs claires: blanche et jaune claire correspondent généralement aux écotypes tardifs. Le poids et les dimensions du fruit (longueur, diamètre et diamètre du creux), le poids des graines par fruit et le poids de mille grains ont montré des corrélations positives très hautement significatives entre eux. La taille de la graine (PMG) est un bon indicateur de la taille du fruit (r= 0,766*** au plein champ et r= 0,796*** sous-serre). Quant à la teneur en sucre, elle est pratiquement indépendante génétiquement des autres caractères. L’analyse en composantes principales a permis de grouper les écotypes en plusieurs groupes de ressemblances. Cependant, l’origine géographique n’est pas corrélée avec les caractères étudiés excepté avec la résistance aux maladies au plein champ. La diversité génétique n’est probablement pas liée à la région de culture. Il semble ainsi exister un brassage génétique dû à l’introduction de semences à partir des régions voisines.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 114 , p. 93-106

Les techniques d'inoculation au champ par la maladie de la tache bronzée (Pyrenophora tri¬tici-repentis) sont nécessaires pour la sélection. Les objectifs de cette étude étaient d'évaluer et de comparer les techniques de pulvérisation d'inoculum aux stades précoce, et tardif et de l'inoculation par la paille. Quatre vingt génotypes de blé dur ont été ainsi inoculés dans les stations expérimentales de 'Sidi-EI-Aydi' et 'Annoceur'. Les suspensions conidiales ont été pulvérisées aux stades montaison et floraison. Après inoculation, les essais ont été recouverts par des tentes de polyéthylène pour une nuit. La paille infestée a été appliquée au stade 2-3 feuilles. Les génotypes ont été testés sous serre, les résultats de champ et de serre ont été comparés. Les résultats ont montrés que l'effet du génotype, du site et de la méthode d'ino¬culation, ainsi que celui de l'interaction méthode site étaient significatifs. L'étude de la va¬riabilité de l'infestation, a montré que la pulvérisation précoce était plus effective en station à climat relativement froid (Annoceur). Dans la station de Sidi El Aydi, l'infestation par la paille était plus efficace. Des corrélations entre les infestations, la hauteur et la précocité ont été montrées et devraient être prises en compte.

2006
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2006), no 118-119 , p. 53-68

Différentes doses d'ultra violet-C (UV-C, 254 nm) 0; 8,75; 17,5; 35 et 70 Kj/m2 ont été appliquées aux Fruits de clémentinier (Citrus reticulata blanco) variétés Cadoux et Ain Taoujdate. Vingt fruits de chaque variété ont reçu différentes doses d'UV-C sur les parties stylaire et pédonculaire. Une semaine après traitement, nous avons mesuré les paramètres de qualité du fruit suivants: poids, taux de peau, taux de jus, acidité, sucres solubles totaux, °Brix et indice de maturité. Pour les deux variétés testées, une dose de 8,75 Kj/ m2 s'est avérée la meilleure, résultant d'une qualité organoleptique et extérieure du fruit identique au témoin. En effet, les paramètres de qualité du fruit n'ont pas été affectés par le traitement UV-C à cette dose. En revanche, à partir de la dose 35 Kj/ m2, des plages nécrotiques ont été visiblement observées sur les fruits. Cette étude a montré le potentiel des UV-C pour la préservation de la qualité organoleptique et externe des clémentines Cadoux et Ain Taoujdate.

2007
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2007), no 121-122 , p. 93-107

La callogenèse et l’embryogenèse somatique offrent de nombreuses perspectives pour les programmes d’amélioration génétique des variétés d’agrumes polyembryonées via la mutagenèse, la fusion somatique et la transformation génétique. Cette étude a été conduite au laboratoire de l’INRA EIMenzeh (Maroc) en collaboration avec le ClRAD-FLHOR, et elle s’est focalisée sur la maŒtrise de l’induction des cals embryogènes chez les mandariniers. L’influence du génotype, la composition hormonale du milieu de culture in vitro et de la date de prélèvement des ovules ont été analysée. Les ovules de 4 variétés de mandarinier (Mureau, Crava, Lee et Nadorcott) ont été prélevés durant 7 semaines après l’anthèse et mis en culture sur 4 milieux différents : MT (Murashig et Tuker ,1969), MT + 1 mg LI kinétine, MT + 1 mg L1 BAP et MT + 0.5 mg L-1 BAP + 1 mg L-1 2,4-D. Les expérimentations réalisées mettent en évidence un effèt marqué du génotype sur l’induction de cals embryogènes. Parmi les 4 milieux de culture testés, le milieu MT+ 1 mg L-1 de kénitine a donné les meilleurs résultats pour l’induction de cals embryogènes friables. Le milieu MT + 0.5 mg L-1 BAP + 1 mg L-l 2, 4-D a induit la formation de cals compacts non embryogènes. La meilleure période de prélèvements des ovules pour l’induction des cals friables est de 5 semaines après l’anthèse. L’induction de l’embryogenèse somatique est obtenue sur un milieu MT sans hormones. Pour la régénération de plantules, le milieu favorable est celui de MT sans phytohormones ou additionné de 1 mg L1 ANA et 4 mg L-1 charbon actif.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 114 , p. 107-121

Les quantités biodisponibles de métaux lourds ont été déterminées dans les échantillons de sols agricoles irrigués par les eaux usées tout au long de l'oued Boumoussa, drain naturel des eaux usées de la ville de Settat. Parmi les éléments analysés, le Cadmium, le Cuivre, le Nickel, le Plomb et le Zinc présentent des concentrations élevées dans les parcelles irriguées par les eaux usées comparativement à celles irriguées par l'eau souterraine. Le plomb est le plus important polluant dans la solution du sol avec une concentration moyenne de 9 ppm dans la couche superficielle du sol (0-20cm). La biodisponibilité de ce métal est étroitement corrêlée à sa teneur totale dans le sol. Le Cd, le Cu et le Ni contrairement au Pb et au Zn, sont des polluants naturels dans le sol. Leurs quantités biodisponibles excédentaires sont en effet dues au relatif déficit du pouvoir adsorbant des sols irrigués par les eaux usées. La biodisponibilité intrinsèque des polluants étudiés suit l'ordre décroissant: Cd Pb Ni Cu Zn. Par ailleurs, les concentrations biodisponibles de ces métaux lourds décroissent avec la profondeur du sol.

2006
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2006), no 118-119 , p. 69-83

L'effet de la solarisation, du metam sodium et de la combinaison des deux, sur les champignons telluriques en général et les Fusarium spp. en particulier a été étudié en milieu réel. A 40 cm de profondeur tous les traitements ont éliminé plus de 80% de la flore fongique totale et 90% des germes de Fusarium spp. Dans la couche 40-60 cm, la combinaison de la solarisation et du Metam sodium à doses réduites s'est montrée la plus efficace.

2007
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2007), no 121-122 , p. 135-151

Le colza (Brassica napus L.) est une espèce oléagineuse appartenant à la famille des Brassica ceae. C’est un amphidiploïde à 2n = 38 chromosomes, provenant de l’hybridation naturelle entre le chou et la navette. C’est une plante partiellement allogame dont le taux de fécondation croisée peut atteindre 30 pour cent en absence de gènes d’auto incompatibilité. En tant que culture, le colza possède des potentialités intéressantes et une adaptation étendue à diverses zones à travers le monde due notamment à l’existence de deux types distincts, un type d’hiver et un autre de printemps. L’amélioration d’un certain nombre de caractères économiquement importants passe par l’existence d’une certaine variabilité génétique chez cette espèce. Néanmoins, le sélectionneur doit chercher, dans des cas particuliers, cette variabilité chez des espèces apparentées. Les objectifs et critères de sélection concernent, en général, le rendement en grain, la teneur en huile et en protéines, la qualité de l’huile, la résistance aux maladies, la résistance aux herbicides, etc. Cependant, ces objectifs peuvent être plus spécifiques à un pays ou à une région donnée. Les méthodes de sélection suivies sont différentes conduisant ainsi à la mise au point de types variétaux distincts, à savoir des lignées pures, des variétés populations, des synthétiques, des hybrides, etc. Par ailleurs, le colza est une plante modèle pour l’application du domaine de la biotechnologie, surtout ce qui se rapporte à la culture des anthères ou microspores et à la fusion de protoplastes. Au Maroc, le colza est appelé à jouer, à côté du tournesol un rôle important dans la sécurisation en matière d’huiles alimentaires. Aussi, le principal objectif du programme d’amélioration du colza consiste-t-il à diversifier et à développer un matériel génétique productif et adapté. Les critères de sélection portent, essentiellement, sur le rendement en grain et la teneur en huile. La stratégie jugée efficace pour l’amélioration des populations de colza, à long terme, réside dans l’adoption d’une sélection récurrente dans le but d’accumuler, d’une part, un pool génique favorable et de permettre, d’autre part, de préserver la variabilité intra population qui serait à l’origine d’un progrès génétique continu. A court terme, un schéma de sélection afin de développer des variétés synthétiques a été proposé. Ce type variétal serait adapté aux conditions marocaines comme il permettra, sans doute, d’exploiter une partie de l’hétérosis, phénomène considérable chez le colza.

2005
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2005), no 114 , p. 123-149

Le tournesol est la principale culture oléagineuse annuelle au Maroc, dont plus de 60% de la superficie globale qui lui est réservée se trouve dans la région du Gharb. Des enquêtes ont eu lieu dans la zone du Gharb en /999. Deux principaux objectifs ont été fixés, enquêter sur 1'utilisation des semences autoproduites (ou de ferme) de tournesol et collecter des populations locales issues de cette pratique. L'enquête a concerné un ensemble de 59 agriculteurs de différents âges appartenant à différentes communes rurales de la province de Kénitra. Les résultats de cette étude ont montré que le tournesol occupe une place importante dans l'assolement de la région enquêtée, allant de 50 à 80% de la superficie cultivée. Les agriculteurs, de toutes les strates de superficie, pratiquent l'autoproduction de semences de tournesol. Le taux de l'autoproduction oscille entre 42% chez les agriculteurs ayant plus de 60 ha et 90% chez le reste des agriculteurs, notamment ceux ayant moins de 30 ha. La majorité des agriculteurs enquêtés (68%) ont affirmé qu'ils avaient commencé cette pratique il y a déjà plus de 15 ans. Le coût de revient des semences certifiées estimé élever par les agriculteurs s'avère la cause principale de cette pratique selon 48% de l'échantillon. Par contre 34%, environ, l'utilisent pour la bonne productivité et l'adaptation que montre le matériel autoproduit. Après la récolte, en général, les grains sont triés en deux ou trois lots et sont destinés soit à la consommation de bouche, soit à la semence ou à la trituration. Pour le choix de semences, le calibre moyen de grains est le critère de sélection le plus adopté (66% des agriculteurs). Au terme de ces prospections, une trentaine de populations de tournesol issues de semences de ferme ont été collectées.

2006
AL AWAMIA (MA) ISSN: 0572-2721 , (2006), no 118-119 , p. 85-102

Pages

RESTEZ À JOUR AVEC NOTRE NEWSLETTER